Je suis au bout de ma vie

Alors j'en profite pour passer, parce qu'il me semblait plus que nécessaire de venir me plaindre: j'ai choppé la crève. Bien-sûr c'est moins en vogue que le/la/whatever COVID mais putain de merde ces morts je n'en peux plus! Et je sais même pas ce que j'ai foutu pour attraper ça.
Ça commence par un mal de gorge tout à fait vivable, ça s'enchaine sur une toux sèche des plus classiques donc très chiante, et puis, c'est le drame. Le nez qui pique affreux, des heures passées à se moucher pour rien, et présentement l'impression persistante que c'est de pire en pire.
Évidemment, ça tombe toujours quand t'as un planning complet ou presque, et pour bien faire quasi à la veilles de tes vacances sinon tu kifferais moins.
Ici pas de télétravail (sur-tout-pas-bor-del!) je ne suis pas concernée par le confifi IIIème du nom, juste un cabinet qui ne fait que se remplir. On va pas se plaindre... Si ce n'est du sujet redondant dont on ne parlera point.
Donc on y est: douleurs intercostales, nez en feu que ce serait bien qu'il coule pour de vrai histoire d'avoir l'impression que de se mettre dans un état pareil serve à quelque chose. Yeux de lapin myxomatosique, maquillage qui fait la bringue sur les joues. Presque impossible de dormir dans ces conditions. Je suis fatiguée.
D'ailleurs je suis debout depuis 5h22 grâce à une quinte de toux merveilleusement incontrôlable même avec de la codéine. Se lever tôt est toujours aussi déprimant quand on n'adore pas voir le jour se lever, encore plus quand on a la brillante idée d'allumer la télé pour regarder BFM en buvant un thé à 400 balles le kilo devenu bien insipide en cette période trouble. Mais ça m'aura permis d'apprendre qu'un vaccin a priori dangereux solutionnerait peut-être le souci SIDA. On vit vraiment une époque formidable Lucette, le recyclage des molécules, les virus qui se poussent, tout ça. Tout ça qui m'a donné l'envie d'aller blanchir mes cheveux qui n'ont pas coopéré lors de mon dernier peroxydage capillaire. Ça arrive de temps en temps.
Mais pour en revenir à nos moutons, j'ai bien pensé aux pollens quand j'ai pris un antihistaminique hier soir en me couchant, pollens qui envahissent présentement absolument tout l'espace mais concrètement, après deux prises il m'apparait comme évident que la molécule est complètement inopérante. Fuck. Ça m'a mis un coup au moral, presque j'ai pensé à me foutre en l'air à l'eau micellaire.
Depuis, je dégomme inlassablement des paquets de mouchoirs sans faiblir, que je jette partout car par dépit: je ne trouve rien de mieux à faire. Et puis parce que je décore mon parquet de mes miasmes si je veux tu vois. Priez pour que ça ne s'aggrave pas pauvres pêcheurs, ce serait malgré tout vraiment contre mes principes de finir par cracher directement sur le sol... Dans l'hypothèse ou j'aurais quelque chose à cracher.
Je suis le miasme.
Mon désespoir est actuellement amplifié par le fait qu'aucun putain de médicament n'arrange ne serait ce qu'un dixième de mon état.
Pas de fièvre, pas de chiasse, ni perte de goût ni maux de tête. Je ne sens juste rien car j'ai le nez bouché et je suis sourde comme un pot. La crève en règle, cette merde qui gâche chaque seconde de ta vie inutilement et, on l'espère, pendant 6 jours et qui se tirera aussi pimpante qu'elle est arrivée. En attendant, j'ai récupéré mon blond.
Ce sera tout pour cette fois, j'aimerais faire une caisse de rien comme dans l'ancien temps mais je me lève tôt pour terminer tard. Exceptionnellement je remercie mes patient.e.s qui ont annulé leur rendez-vous demain: comme souvent, vous êtes formidables.

Vinted? A fuir!

Oui ça fait des mois qu'on entend parler de Vinted et des mois que je continue à donner/jeter les vêtements que je ne porte plus. Puis un jour, alors que je kondomarisais une housse de stockage avec des fringues que je n'allais pas porter de l'hiver ou jeter à terme, sous le regard de Miss Flluorescent qui elle roule ses fringues depuis l'âge du camping sans jamais avoir partagé ses tips (méchante personne! :P)... Elle me dit que sur Vinted on pouvait se faire quand-même pas mal de tunes et faire quelques affaires.
Moi, tu me parles de tunes et de bons plans: j'en suis! Surtout en ce moment alors que je n'ai jamais eu autant besoin de tunes et de vide. Alors quelques heures plus tard je m'inscrivais sur Vinted et découvrais que des gens investissaient un temps considérable pour négocier à 1.50€ 100 slips neufs vendus 3€. Ambiance.
Toutes mes ventes se sont bien passées, sauf une, dont l'acheteuse a littéralement cassé en deux un article [en métal] qu'elle m'avait commandé dans un lot. Lot dont elle a négocié indépendamment tous les articles, je le précise pour la dimension cocasse. Tout ça pour se faire rembourser oklm la totalité des articles dans le colis soit 13€.

Sérieusement? Tous ces efforts pour 13€? Ok.
Je me suis donc faite niquer par un site mal conçu mis à la disposition de certaines personnes qui peuvent être malhonnêtes en toute impunité, parce qu'en tant que vendeur, le seul recours à notre disposition est soumis au jugement d'un tiers qui n'en a rien à foutre. J'ai ouvert deux litiges pour cette vente, reçu des réponses inutiles puis les litiges étaient automatiquement clos.
Bref, utiliser Vinted pendant 2 semaines m'a appris ceci:

La réduction sur les lots est une fausse bonne idée

Faut partir du principe que Vinted c'est comme au souk, tu vends un truc à 1€ et y aura toujours quelqu'un pour te le mendier à 0.20€. Les lots, c'est comme si tu jouais les prolongations avec le pire coup de ta vie car en plus du marchandage systématique, tu offres un pourcentage de réduction supplémentaire. Et si il/elle veut te niquer et bien il/elle te niquera sur encore plus d'articles.

Retour des articles ou remboursement?

Ton colis est bien arrivé à destination, et ça ne va pas pour des raisons qui parfois peuvent être très exotiques. Là tu as le choix entre par devant ou par derrière: un retour ou t'es pas sur.e de trouver ton article dans le colis, ou tu peux également te retrouver avec un article qui n'est pas celui que tu avais envoyé, ou bien le remboursement sans retour de l'article. Je te laisse le temps nécessaire pour débattre intérieurement avec toi-même de ce cas de figure.

Acheminement personnalisé

Sur Vinted en fait, si ton colis n'est pas envoyé en colissimo ou Mondial Relay, les gens peuvent toujours dire qu'ils ne l'ont jamais reçu, ou qu'ils l'ont reçu vide, ou encore attendre et laisser le site marquer le colis comme reçu... Un mois plus tard. Donc soit tu tombes sur une personne honnête (la majorité, quand-même), soit tu ne seras jamais payé et tu auras fait cadeau de ton/tes biens, soit tu seras payé le mois d'après. Nickel. Autant te dire que t'oublies direct toutes les enveloppes bulles que tu devais écouler, à moins d'y coller un Colissimo à 5.75€ dessus c'est une TRÈS mauvaise idée. Et encore, même avec un Colissimo l'acheteur peut toujours dire qu'il a reçu sa commande vide/cassée/pas conforme aux photos/whatever, ce qui donnera automatiquement lieu à un remboursement sans ton consentement de vendeur.

Vinted n'est pas une bonne idée...

Ce qui est séduisant avec cette appli, c'est que tu te laisses porter. C'est exactement comme dans la publicité: tu postes la photo de ce que tu veux vendre, tu le décris, le site propose des méthodes d'expédition appropriées et le marchandage peut commencer (chose qui pour des articles à quelques euros est profondément casse-couilles). C'est clair, c'est propre, smooth et trop épuré. Les gens n'ont même pas besoin de te parler, le site envoie des messages automatiques quand une action est faite sur un objet dans ta vitrine.
Fin 2020 je me suis achetée un sac à main Valentino que j'ai fini par détester à l'usage car il n'est vraiment pas pratique. Quand j'ai vu à quel point c'était simple de vendre des choses sur cette plateforme je m'étais dit que j'allais pouvoir m'en débarrasser avant de l'abimer car il m'insupporte tellement que je le maltraite vraiment.
Après cette vente foireuse, après m'être renseignée, et quand j'ai lu le type de fraudes pratiquées avec les objets de luxe, j'en ai déduit que je préférais jouer au rugby avec Valentino et que c'était notre destinée à tous les deux d'être ensemble #AmourVache.
En creusant, au delà de ce minimalisme racoleur, bah on se rend compte que les conditions d'utilisation sont très mal rédigées et pleines de failles très bien exploitées par les plus illettrés. C'est comme partout, tant que tout va bien tout va bien et dès qu'il y a un problème ça devient chiant. Sauf que chez Vinted, les failles sont trop énormes. Je ne sais même pas comment ce système est autorisé en Europe avec toutes les règles et les lois entourant l'achat et la vente de biens, même d'occasion. Et pour ceux qui auraient envie de dire qu'on peut toujours porter plainte, s'il vous plait, on est en France: allez vous laver la bouche.

J'ai transféré l'argent de mes ventes vers mon compte bancaire, et j'ai retiré tous mes articles de l'appli. Bien que je me doute que la majorité des gens utilisent ce service à bon escient, je trouve ça insupportable de devoir donner de mon temps à des personnes pingres et malhonnêtes, même si c'est une personne sur dix. C'est pas pour avoir perdu 13 balles c'est pour le principe. Comment quelqu'un de mentalement équilibré est capable d'acheter des objets, et d'en casser un pour se faire rembourser une misère?
Avant de partir j'ai balancé le pseudo de la personne sur les réseaux sociaux et sur les forums qui vont bien pour que les autres utilisatrices la bloquent, ce qui a bien fonctionné. J'y gagne rien, mais c'est pour la forme.
Quant à moi je vais retourner sur eBay. L'interface est moins sexy mais au moins en cas de pépin ils sont compétents.

Le bilan 2020: un tout droit vers la paix

A une quinzaine du glas de twiny-twiny, c'est peut-être le bon moment de dresser le bilan et cette année, j'avoue que je suis plutôt contente.
Le début 2020 était une digne suite de toute la merde de ces dernières années. C'était pesant et super chiant mais j'étais habituée à ce poids qui avait une place [trop] conséquente dans mon quotidien. A côté de ça, tout ce que je gérais seule était impeccable (sans prétention c'est un simple constat).


Avec Morgane au secours d'une baby motarde qui a fait tomber la moto ^^

Je crois que ça aurait pu durer longtemps s'il n'y avait pas eu le confinement. Je ne vais pas revenir sur ce dernier.
Absente, pas investie, désinvolte, pas concernée, plus comme avant... c'est ce que j'ai beaucoup entendu depuis cette période et pendant quelques temps et je ne m'en suis jamais excusée. Ce confinement a été difficile, je l'ai mis à profit pour faire un ménage qui s'imposait, dans ma tête et mon existence.
Sur certains plans c'était le bordel. Malgré toute l'énergie que je peux investir pour ne pas que ça le soit en général, là, c'était devenu trop pesant. Parfois à cause des autres, souvent à cause de moi. Mais jusqu'à quel point?
La réponse était en fait la pierre angulaire d'un édifice qui m'avait fait lourdement buguer pendant longtemps, édifice, qui n'existe plus. La conséquence de tout m'est apparue comme une pure perte de temps. Si j'ai brulé des dossiers sans prendre la peine de les clôturer, c'est que je n'avais aucune putain de raison de le faire. Je n'avais juste rien à faire ici.

Quand on n'est plus parasité, on ne peut que se poser les bonnes questions. En fait on peut toujours avancer dans la vie avec l'illusion de n'avoir aucun tord, mais on ne cicatrise vraiment que quand on fait un examen de conscience et le fait est, qu'on est toujours bien seul.e responsable de son propre malheur, même si on est accompagné pour y aller.
Ensuite on arrive, parfois péniblement, à mettre le doigt sur les points qui dérangent et ceux qui font mal. Ceux qu'on ignore ou que l'on frôle avec déjà beaucoup de courage quand on s'en sent la force c'est à dire environ jamais. On décortique, on explore. C'est comme se retrouver face à un miroir affublé d'une lumière crue, ce n'est pas notre meilleur reflet, ce n'est peut-être même pas très joli, comme parfois quand il s'agit d'une simple vérité. Je me suis reconnectée à qui je suis. En conséquence, les choses se remettent en place d'elles-mêmes et c'est tout l'horizon qui se clarifie. J'ai gagné la paix.
Ce qui est fait est fait, j'ai appris, je ne regrette rien mais c'est terminé.
Dans les faits, une fois qu'on a fait tout ça, on prend conscience que personne ne sait mieux que nous qui on est. S'affranchir des volontés que les autres veulent nous imposer c'est recréer le lien avec son estime de soi. Et je ne me suis jamais sentie aussi stable et forte.
Ce qui est choquant, c'est à quel point depuis, je ne me sens plus concernée par tout ça.

Ballade moto avec Morgane et Max, juste après le confinement.

Tant qu'on ne fait pas le deuil de quelque chose on a toujours quelque chose à en dire et y a toujours un tiroir qui s'ouvre inopinément de temps en temps. Tant qu'on n'a pas fait le deuil, c'est qu'on n'a pas trouvé pourquoi ça faisait si mal d'appuyer sur quelque chose qu'on n'a pas envie de toucher. Ici tout est maintenant vide, c'était une expérience.
J'aurais pas imaginé me retrouver confinée un jour, encore moins que ce fait soit à l'origine d'une prise de conscience majeure, mais si c'était à refaire ce serait avec grand plaisir!

J'ai passé un été mémorable qui n'aurait pas pu être plus parfait. J'ai kiffé chaque secondes de ce sentiment de légèreté mentale et de cette liberté de mouvement. Rien à voir avec le confinement cette fois car à part le fait que j'étais coincée dans ma tête à cette période, physiquement j'ai fait ce que j'ai voulu... Mais pas assez de moto.
Pendant cet été j'ai vraiment senti que j'étais à ma place, en accord avec moi-même, dans les bons rails, avec les bonnes personnes, nourrissant les bons projets: les miens. Concernant votre réalisation, n'écoutez jamais les autres, ils ne peuvent pas savoir mieux que vous ce qui vous convient, même cachés derrière les meilleurs sentiments du monde. Ce n'est d'ailleurs pas pour votre bien qu'ils essayent d'interférer dans ce que vous faites mais pour le leur, l'enfer est pavé de bonnes intentions n'est ce pas?

Roadtrips moto cet été, je ne me lasserai jamais de partir seule avec mon sac a dos ^^

Plus question de se faire ralentir par des éléments extérieurs. Je me suis un peu retrouvée dans la même dynamique qu'il y a quelques années quand j'ai monté ma seconde entreprise, à laisser des gens sur le carreau car même s'il ne leur est pas demandé d'être moteur ils doivent au moins ne pas être des freins. A la différence près que je n'en ai pas souffert, je suis déjà passée par là, c'est pas très grave, au contraire je suis curieuse de la suite. C'est par la qu'AudiaXNet a été entièrement effacé il me semble, et ça lui a fait du bien. A moi aussi.
Et puis en automne alors que tu crois que les planètes ne peuvent pas plus être plus alignées qu'elles le sont déjà, elles s'alignent... Encore plus.

C'était pas prévu, pas prévisible non plus, c'est beau. D'expérience ça me fait plutôt flipper mais là pas trop. Je suis parallèlement grisée mais par principe de précaution je me tiens, et surtout, je garde mon cap. J'étais au bon endroit juste avant, je continue, il y a de la place dans le bateau, mais personne ne touchera la barre. Après tout, s'il m'est arrivée de faire quelques erreurs je n'ai jamais échoué.
Ici AudiaXNet est revenu, parce qu'il fait partie de mes réussites et que j'ai pas terminé.
A presque 15 jours de 2021 il peut encore arriver plein de trucs, des biens et des moches, mais ici là maintenant tout de suite, le bilan c'est que 2020 a été une année exceptionnelle sur tous les plans. En 2021, je termine ce que j'ai commencé, et j'espère que les planètes vont s'aligner encore plus, parce que ce sera peut-être le plus chiant et le plus difficile.
Je termine sur quelque chose que je n'ai jamais dit: à toutes les personnes que j'ai [re]rencontrées cette année: j'espère avoir l'honneur de votre présence encore longtemps.
Si je ne repasse pas par ici d'ici la fin de l'année, je vous souhaite à toutes et à tous d'excellentes fêtes de fin d'année. Merci de laisser vos ainés.e.s à distance de vous manière qu'on ne soit pas reconfiné en février car là ça commence a à faire chier vos conneries :).
Bisous!

Ma moto fait trop de bruit? Elle peut en faire encore plus

Et je suppose que ce qui arrive à toutes/tous les motard.e.s devait m'arriver: le courrier de la copro parce que ma moto fait de bruit. Le paradoxe c'est que je n'en ai rien à foutre, du courrier en tous cas, mais que j'en fais un post parce que là où je trouve ça moche, c'est que je faisais l'effort d'être la plus discrète possible.
Dans la vie, y a deux types d'emmerdes: celles qui sont vraiment des emmerdes, genre quand quelqu'un est en train de crever, et les pseudo-emmerdes, qui se font passer pour des emmerdes alors que leur seul effet c'est de te faire perdre ton temps.
Je suis niveau Jedi dans l'évitement des pseudo-emmerdes, et quand tu es niveau Jedi dans le domaine, tu sais que la première règle à appliquer quand tu arrives dans un quartier, c'est de ne parler à personne parce que les autres = pseudo-emmerdes. Manque de cul et je sais pas pourquoi, les gens viennent toujours me parler parce que malheureusement, c'est pas parce que tu ne parles pas aux autres que les autres font de même avec toi.
Depuis que je suis dans cette bicoque j'ai dû sortir autant de fois la moto que j'ai de doigts, orteils compris et en imaginant que j'ai peut-être deux mains supplémentaires, mais ça reste très peu. Tout simplement car pour sortir la moto c'est un immense sketch. Je dois bouger ma voiture qui est devant le garage, sortir la moto du garage, remettre la voiture devant le garage, mettre la moto derrière la voiture pour qu'elle ne gêne personne. Et c'est la même gigue pour la rentrer.
A noter que je suis au niveau Jedi de la flemme aussi mais pour ma défense, tout ça est franchement relou.
Une fois qu'elle est finalement dehors je sors avec mon équipement, j'allume la moto, je m'équipe et je pars. L'entreprise prend environ 4 minutes montre en main. Pour info, je n'ai jamais utilisé ma moto ni tôt le matin, ni le soir, ni durant la nuit. D'une part car l'occasion ne s'est jamais présentée, d'autre part car je suis consciente qu'une moto fait du bruit et que ce n'est pas ma passion d'emmerder le monde dans la vie. Moins j'ai de contacts inutiles avec les gens, mieux je me porte.
Et j'ai donc reçu ceci:

"ne plus faire tourner bruyamment à l'extérieur votre moto pendant un certain temps et ce afin d'éviter les nuisances sonores"


... Cette phrase est d'un françois d'une efficacité telle que j'ai dû la relire trois fois tant elle mérite le Goncourt de l'absurde... Me demandait-on de faire la motocoptère dans mon salon? L'auteur.e de cette missive était-il/elle un jour allé.e à l'école? Est-ce que quelqu'un sait où j'ai mis mes wedges en daim marron?
Quoiqu'il en soit j'en ai déduit que... Quelqu'un, peut-être un conducteur de T Max ou un scootériste quelconque. Ou quelqu'une, pourquoi pas une peine-à-jouir qui n'a rien d'autre à faire que squatter sa fenêtre de cuisine pour guetter le moindre bruit. L'un ou l'autre ayant clairement une visibilité directe sur ma maison pour savoir que je "fais tourner" ma moto, a emmerdé environ 5 personnes pour me faire envoyer un courrier alors qu'il/elle aurait pu descendre me faire part de ses inconforts auditifs.
Ça, pour venir te casser les noix avec des banalités que t'en as rien à branler les gens savent parfaitement t'alpaguer, par contre quand il s'agit de dire un truc utile c'est le branle-bas de combat ministériel. C'EST QUOI VOTRE PUTAIN DE PROBLÈME, LES GENS?
Bien-sûr que si la personne serait venue me voir je n'aurais rien pu faire. Bien-sûr que non, je n'aurais pas poussé 240kg plus loin (surtout vu la configuration de la résidence c'est humainement impossible pour quiconque), mais j'aurais juste pris l'initiative comme tel: un effort vain mais courageux.
Parce que pour ceux/celles qui ne savent pas, une moto doit chauffer quelques minutes après le démarrage. Donc si d'aventure vous voyez un.e motard.e qui vient de démarrer sa machine et qui attend dessus ou à côté, ce n'est pas par plaisir ou "pour se faire voir". Non... il/elle attend qu'elle chauffe. Grâce à moi, je suis sûre que vous serez quelques un.e.s à aller vous coucher moins ignard.e.s ce soir, ne me remerciez pas.
Par définition, le/la motard.e veut rouler, et si le temps de chauffe n'est pas ce qu'il y a de plus excitant dans l'affaire, il est pourtant impératif.
Plus concrètement, les seules emmerdes que je risque, c'est des courriers qui finiront à la poubelle sans lecture de ma part tant je me suis abimée les yeux sur le premier. Je vois déjà les juristes de caniveaux envahir ma boite mail avec de grands textes de lois mais s'il vous plait, ne perdez pas de temps en copier/coller. En France on peut faire à peu près tout sans avoir le moindre emmerde (ce n'est pas une incitation, juste une constatation d'observatrice) par conséquent ne me faites pas perdre mon temps à supprimer vos messages.
Ma moto n'est pas la plus silencieuse mais ce n'est pas la plus bruyante non plus. Quand je mets les gaz par contre c'est un bordel. Comme je l'ai dit, je n'aurais rien pu faire si la personne était venue se plaindre directement. Mais je ne compte pas faire quoique ce soit non plus suite à ce courrier. Au contraire ça m'a gonflé alors j'ai décidé de faire plus de bruit pour que les futurs courriers soient envoyés pour des raisons valables et que les pauvres smicard.e.s en charge de cette triste tâche ne soient pas payé.e.s pour rien. Je sais, ma grandeur d'âme me perdra.

Gardez en tête qu'un.e motard.e a une capacité d'emmerdement, donc de faire du bruit, nettement supérieure à la moyenne: si ce n'est pas lui/elle qui décide de vraiment mettre le sbeul, il/elle a toujours des potes motard.e.s. Partant de là, il semble plus judicieux de ne pas les prendre à rebrousse poil.

Le jour d’après Samhain

Bien que le confinement nous ait empêché de festoyer dignement, j'espère que vous avez toutes et tous passé un agréable Samhain! Et j'en profite pour vous souhaiter une très belle année!
Dans un premier temps, je viens de mettre en ligne ma traditionnelle série de 14 photos spéciales Halloween que je vous invite à découvrir dès maintenant!

Mon planning étant un peu bien full en ce moment ça a été la course pour le faire et le terminer en temps et en heure mais au final, ça valait vraiment le coup que je m'arrache les cheveux car je suis très contente du résultat! Et de reprendre un vrai rythme dans les mises à jour ici aussi, en passant.
A côté de ça je ne sais pas comment ça se passe de votre côté, confin.é.e.s ou non, dans tous les cas, j'espère que vous allez bien, et que Netflix va laisser tomber l'idée de pondre des séries merdiques pour vous offrir quelque chose d'intéressant à regarder si d'aventure vous êtes coincé.e.s chez vous. J'ignore ce que vous en pensez mais de mon côté, je trouve que depuis quelques temps la plateforme sort tellement de navets que je suis à deux doigts de résilier mon abonnement.
Pour ma part j'ai la chance de pouvoir continuer à travailler, probablement jusqu'à ce qu'ils décident de fermer tous les établissements comme la dernière fois vu que leur confinement amélioré ne va servir à rien, alors je profite de cette chance.
Chance qui ne va pas sans son lot d'emmerdes, que ce soit d'un point de vue organisationnel propre à mon activité ou bien d'emmerdes qui dégueulent un poil sur ma vie perso. Détestant par dessus tout être obligée de faire quelque chose, encore plus qu'on m'empêche de faire ce que je veux, je n'avais pas du tout bien vécu le fait d'être coincée chez moi la première fois, là... Nous n'avons pas encore réunionner avec tous mes Moi mais je ne suis toujours pas sûre de la manière dont je le vis...
.. Non en fait je le vis toujours mal mais j'ai du Lysanxia et des clopes alors je devrais passer à côté du nervous breakdown. Au pire je me remettrai à sculpter des horreurs.
C'est encore une masse de projets à mettre de côté temporairement, complètement ou partiellement. Avant d'être reconfiné chacun hésitait à prévoir des choses, puis c'est comme si au moment où on se remettait en mouvement qu'on se retrouvait à nouveau immobilisé. Et maintenant que nous sommes coincé.e.s pour la seconde fois, on ne sait pas clairement jusqu'à quand. Cette époque est formidable.
J'essaie de lâcher-prise autant que possible (en vous invitant à faire de même), de continuer à faire avancer certaines choses même si c'est au ralenti, mais le processus est plus couteux en énergie que quand je suis à mon rythme normal.
Pour cette fois je vous épargne ce que je pense des épisodes de violences qui surviennent au travers du pays, il est trop tôt pour sortir le scalpel qui plus est j'ai envie de terminer ma journée sans nausée, mais il est évident que tout cela ne sert en rien l'amélioration de l'ambiance générale.
Quoiqu'il en soit, ce Samhain, qui pour une fois tombait magnifiquement un soir de pleine lune ainsi qu'un samedi (PUTAIN), avait un ptit goût bien amer.
J'ai shooté ces photos hier, et je sais pas si c'était la lune ou ma thérapie mais j'ai fait ça entre deux bonnes grosses crises de larmes. Pour une handicapée des glandes lacrymales, je n'ai toujours pas capté ce qui m'a pris. Ça fait super mal de chialer putain, je comprends pourquoi je fais jamais ça. Bref, nous résumerons en disant qu'un jour sans arrive même aux meilleur.e.s et de toute façon aujourd'hui ça va mieux.
Le Samhain 2020 aurait été un Samhain, sans fête ni feu. Vivement le prochain.
Je vous souhaite une belle fin de week-end les Bitches! xoxo