L’appareil ne fait pas la photo, Photoshop non plus

Toute personne faisant de la photographie (ou pas) s'est déjà faite interroger sur le modèle de son appareil, fait carrément chiant et pas utile, mais pas plus hilarant que quand un autre photographe se cale à côté de toi pour vérifier que son objectif est bien plus long que le tien.

Pourtant on commence à le savoir, l'appareil ne fait pas la photo, pas plus que d'appuyer simplement sur le déclencheur (même si c'est bien d'appuyer dessus à un moment je suis d'accord) pour mieux passer deux heures sur Photoshop.
J'ai cru comprendre que certaines personnes faisant de la photo ont pris ce principe à la lettre en lisant des trucs assez effarants après qu'on leur ait soumis l'idée d'apprendre à se servir de leur appareil, idée a priori très rigolote et traitée avec un dédain certain qui se retranscrit sur chacune des photos qu'ils produisent.
La question n'est pas de savoir si les dites photographies me plaisent ou pas, ce qui relèverait d'une vision affectivée, mais de ne s'attarder que sur la technique, qui peut ou doit être propre à chacun, pouvant également être adaptée en fonction du rendu souhaité, voire même être carrément transgressée si cela est justifiée. Pour avoir un avis assez objectif sur la question il faut avoir plusieurs images du même photographe sous le nez, ce qui est assez simple pour le coup puisque les personnes dont il est question en postent des kilos tous les jours.
Après avoir vu défiler trois tonnes de merdes pendant des semaines, avec toujours les mêmes erreurs en différentes variantes et pas des moindres: modèles déformées dans diverses postures ridicules, mauvaise gestion de la lumière, cadrages injustifiables, dégradations excessives après certainement beaucoup de retouches pour arriver à un résultat fort agressif pour mes petites rétines, le tout justifié maladroitement par les auteurs au travers de railleries quand enfin un conseil judicieux pointe le bout de son nez... La rebel'attitioude c'est bien, la provocation aussi, mais quand rien ne vient les défendre si ce n'est 10 commentaires de copains qui n'y connaissent rien et qui s'extasient à gorge déployée + bien trop de likes d'individus qui n'y entendent rien de plus, c'est très léger. C'est la magie d'internet dont le travers principal reste de propulser bien trop haut des trucs frôlant à peine la moyenne (voire pire).
C'est dans des cas comme ça que le commentaire incitant à apprendre à se servir de l'appareil est justifié par contre, car bien qu'il ne fasse pas la photo, il y participe aussi, d'où l’intérêt de savoir s'en servir. Oui ça peut prendre un peu de temps, mais quand on a déjà pas l’œil, ça peut parfois sauver la mise.
Se place ici Photoshop car aujourd'hui en photographie on ne demande pas que de la photographie, les gens veulent voir un truc en plus et ce dernier peut passer par la retouche (je parle ici de retouches "de base", pas de photomanipulations). Mais tout photographe aguerri vous le dira: Photoshop ne fait pas tout, pas toujours, c'est un outil ayant la capacité de sublimer une image tout comme de la merdifier, un des paramètres déterminants principal sera la qualité de l'image brute, et je ne parle aucunement du nombre de mégapixels de votre engin qui n'a malheureusement pas d'intérêt majeur dans l'équation dont il est question ici. Pour moi les choses sont très simples, si pour avoir le rendu escompté au départ je dois passer plus de 5 minutes en post-prod sur une image, c'est que j'ai manqué une ou plusieurs choses à la prise de vue, et ça arrive, c'est pas grave.
Au final, si tu veux faire de la photo sans talent ni connaissances techniques, c'est compliqué. Tu peux avoir une idée génialissime et vouloir en faire un bouquin, tu réussiras certainement à l'écrire en passant de longues heures le nez sur ton MacBook pro avec ton vocabulaire digne d'un enfant de 10 ans, mais tu saccageras un truc qui aurait pu être formidable dans autant de paragraphes qu'il sera nécessaire pour narrer ton bestseller.
Après je n'ai rien contre le fait que des gens ne bittant rien en photo s'y mettent, on a tous été débutants, on a tous fait des boulettes et on en fera encore, ce qui est gênant c'est les personnes qui n'y pompent rien et qui font de la merde dans une prétention indéfectible. Si Internet est un endroit où chacun peut avoir sa gloriole, pas toutes les critiques ne sont gratuites ou teintées de jalousie, certaines peuvent être parfois bonnes à prendre en compte et peuvent nous servir pour nous améliorer... Et sur ce coup ce serait pas du luxe.

GENESIS 8 is out

C'est la réflexion que je me suis faite quand j'ai vérifié le fichier avant de mettre en ligne l'expo: G8 me rappelle G1 mais en pire, tant par les conditions dans lesquelles elles ont été réalisées que par leurs rendus respectifs, similaires sur bien des points, à la différence près qu'il n'y a aucune once d'espoir cette fois ci. C'est pas ma meilleure, pour plein de raisons mais surtout parce qu'elle n'est très objectivement juste pas ma meilleure. J'irai pas jusqu'à dire que je la déteste, mais elle ne fera jamais partie de mes favorites, malgré qu'elle eut été sympa à réaliser.

G1 c'était l'histoire d'un faux départ, G8 celle d'un train qu'on veut désespérément attraper mais dont les portes sont fermées quand on arrive enfin après avoir bien galérer pour avoir son billet. On regarde le train partir, on reste là, puis un jour on s'en va parce qu'on a plus que ça à faire*.

Elle est éthérée comme un mauvais rêve, elle a l'inconsistance d'une nébuleuse tout en étant grise comme un quai dans la gare de Limoges, je vous présente mon trou dans la poitrine G8.

* Quelques blagues sur la SNCF me sont venues après avoir écrit cette phrase, aussi subitement qu'un bruit de pet au milieu d'un long monologue. On ne se refait pas ;)

[GENESIS] 8 – Video trailer


Vous avez le droit de zoomer la vidéo ;) si ça saccade, mettez en pause et laissez la charger

A la base elle s’appelait GENESIS Infinity, parce que j'ai trouvé esthétiquement sympa de faire un 90° avec le 8, mais pas que.
Comme beaucoup d'idées, l'infinité c'est joli, mais ça n'a plus de prise pour moi dans le présent.
C'était pas la chanson prévue à la base, je vais dire un truc moche mais je trouvais que la chose sublimée dans cette G ne méritait pas le morceau initialement choisi le jour même où j'ai commencé le montage, ce qui n'était pas mon impression, toute factice, initiale. A croire que j'avais enfin senti le vent tourner. Je ne sais toujours pas vraiment pourquoi j'ai choisi le second non plus, ça a été juste instinctif, mais là si je me mets à dire que j'avais encore senti le vent tourner je change de carrière on est d'accord lol je plaisante, le langage corporel des gens ne trompe pas, les détails non plus, parfois on apprécie juste de foutre un napperon sur les gestes ou les non-gestes, voire les oublis qui nous blessent de par leur réalité, mais nous y reviendrons et clôturerons tout ça demain.
Je garde sous le coude le premier morceau que je trouve magnifique et qui doit s'accorder avec une G qui raconte quelque chose de magnifique.
L'expo n'est pas tout à fait prête, j'angoisse à l'idée de caler la musique dessus car putain je dois avoir des antennes monstrueuses dans la cervelle mais j'aurais pas pu faire pire/mieux que ce choix là. Que je ne vais pas changer d'ailleurs tellement ça cadre. Mais d'ici le 5 aout elle sera là, même si j'en suis arrivée à la prendre en grippe tant elle me fait mal au cœur à quelques niveaux. Même la Vérole m'avait mieux inspirée pour la 5 bordel! D'ailleurs ça reste à mon sens la meilleure avec la 4.
Je dois partir au Cap d’Agde je sais plus trop quand (sans commentaire) puis retourner sur la WestCoast pour quelques temps... Et si la merde doit servir à quelque chose alors je vais faire en sorte qu'elle le fasse. Si je trouve une étoile-filante je vous ramène la suite de G8 à la rentrée.
En attendant, j'espère que vous avez apprécié la ballade ou qu'elle vous plaira, je vous laisse ici, à l'heure où vous lisez ces lignes, c'est déjà le rush dans le studio!
Bonne journée le monde <3

GENESIS 8

La semaine dernière j'ai remis en ligne la boutique GENESIS parce qu'année après année, tout le monde sait bien que c'est devenu ma grande passion. Ceci fait, après le dernier tag j'ai décidé de me coller sérieusement une grosse murge à GENESIS 8.
Après trois brouillons de vidéos qui n'en étaient pas vraiment, j'ai presque tout repris. Trop lent, trop tout le monde allait sauter du pont moi la première, c'était joli c'est pas le problème mais non. Sublimer n'est pas faire quelque chose pour qui que ce soit et après réflexion, c'est sur chemin que je m'étais simplement égarée et aucune G n'a jamais servi de facteur. Je vais garder l'avant-dernier montage car il est très beau malgré tout, mais il ne sera jamais en ligne: je n'ai pas plus envie de faire passer des messages que je n'ai envie de me répandre.
On dira ce qu'on veut, une bonne cuite remet mieux les idées en place que le lait de soja.
Au niveau de l'expo elle a grandement avancé aussi, je me suis rendue compte que les photos au clair de lune (au sens propre) rendaient vraiment bizarre. Peut-être que je ne maitrise pas (c'est même fort probable puisque je n'en avais jamais fait), peut-être que ça rendrait mieux si j'avais un peu plus d'expérience dans le domaine, mais une chose est sûre, c'est que ça sort comme c'est venu et que ça m'a choqué, donc je préfère le dire maintenant car vous n'êtes pas à l'abri que ça vous arrive aussi.
Quoiqu'il en soit, G-8 arrive le 5 aout 2016 et la vidéo trailer sera en ligne la semaine prochaine (en HD oui).
En attendant, passez un excellent week-end :).

Jeudi 30 juin 2016

Je crois que je n'ai pas eu les ongles aussi longs depuis des années. Si je dis ça, c'est parce que je viens de me rendre compte que ça me gênait pour taper sur le clavier. J'admire vraiment les personnes capables de supporter des ongles longs au quotidien, personnellement, je crois que je vais me séparer des miens rapidement. Passons.
J'ai l'impression d'avoir vécu une vie depuis la dernière fois que je suis passée, j'ai fait énormément de trucs, j'ai pris quelques bricoles dans la gueule, et des décisions aussi. Et le moral fluctue de manière incessante, c'est pénible mais vivable, surtout si ça s'arrête bientôt.
Mon nouveau reflex numérique est à la maison depuis avant-hier. Je l'ai acheté pour faire de la vidéo et à ce niveau je suis contente d'avoir passé des heures et des heures sur les comparatifs et les tests divers et variés car il est tout simplement parfait, niveau photo par contre, c'est une... Moitié de catastrophe.
On est d'accord, je ne l'ai pas acheté pour remplacer mon reflex actuel, mais dès que j'achète un appareil, mon petit plaisir quand je l'allume pour la première fois, c'est de le foutre en difficulté pour savoir où sont ses limites... Après avoir enlevé le cache #CeuxQuiSaventSavent. Je n'ai toujours pas trouvé celles de mon reflex qui fait du propre quelles que soient les conditions, par contre le ptit dernier j'ai torché la chose à la DSC_0002 et ça m'a tellement frustré que j'en suis devenue vilaine. Pas qu'il fasse des images dégueulasses, mais putain faut pas s'écarter sinon c'est un peu le drame.
Au départ je cherchais un caméscope, mais j'avais rien vu de convainquant, qui plus est j'avais pas envie de repartir chez Sony car j'en ai déjà un et je n'aime pas le piqué trop mou. Du coup je me suis rabattue très logiquement sur un reflex, restait à savoir lequel. J'aurais pu prendre un Canon, car il y en a de vraiment performants niveau vidéo, qui plus est j'aime beaucoup Canon, surtout chez les autres, et j'adore le piqué Canon, mais comme d'habitude je me suis heurtée au même problème: j'aime Canon, mais pas au point d'en avoir un. Du coup vers quoi je me suis tournée, vers quoi il m'a semblé totalement logique d'aller? Bah Nikon ma pauvre Lucette.
Je suis Nikon, tout le monde le sait, mon premier reflex numérique était un D70 que j'ai adoré jusqu'à ce qu'il mi-meurt, et mon actuel est encore un Nikon que j'adore tout autant. Je n'ai jamais été déçue par Nikon et pour cause, je n'ai jamais tapé dans l'entrée de gamme non plus. Du coup là pour le ptit nouveau, qui n'est pas un entrée de gamme non plus mais qui n'est pas le haut de gamme quand-même bah ça a coincé car forcément c'est pas ce à quoi j'étais habituée. Mais même si j'ai été très dure dans mes propos, c'est pas pour ça que j'avais pas envie de lui donner l'occasion de me montrer ce dont il était capable.
Alors voyons, au-delà de la fonctionnalité vidéo [parfaite], des effets inutiles et des fonctions mal calibrées, avec des vrais réglages, il vaut quoi le ptit nouveau?

Bon... Le blanc est enfin blanc, on ne peut pas louper que c'est du Nikon car la trame orangée si caractéristique est bien là, mais, en considérant que la lumière vient de la fenêtre à ma gauche et qu'elle se reflète dans un miroir sur ma droite, il s'en tire pas mal du tout et puis surtout je suis complètement fan de l'objectif (que je voulais depuis des années et qui à lourdement pesé dans la balance pour le choix de ce modèle de reflex puisqu'il était en kit avec, j'avoue). Après reste un mystère, je ne sais pas si c'est une fonction que j'ai oublié d'enlever ou si c'est juste comme ça, mais cet appareil marque vraiment les yeux. Mes yeux ne sont pas retouchés sur cette photo, et je n'ai pas installé SnapChat non plus, mais là il me manque juste la couronne de fleurs quoi. Ensuite c'est vraiment agréable de bosser avec, même si l'écran est un tueur de batterie c'est vraiment pratique pour cadrer en autoportrait, l'appareil est aussi réactif que mon habituel, et comme il est plutôt léger on peut le mettre sur n'importe quel trépied. A savoir que j'ai tout un tas de trépieds dont je ne me sers quasi pas car mon reflex faisant plus d'un kilos forcément il pique du nez ou tombe à la renverse donc soit je dois m'emmerder avec des contrepoids soit je laisse les dits trépieds au placard... Et il va sans dire que clairement je suis rarement d'humeur à m'amuser avec des sacs de sable.
Finalement, je pense que ce reflex ne devrait pas être estampillé "grand public", parce que pour en tirer quelque chose de potable, faut quand-même savoir gérer autre chose que le menu mal branlé si caractéristique de Nikon (mais c'est ce qui fait le charme de la marque <3) blindé de presets aux multiples rendus moches, après une chose est sûre, si vous savez vous servir de cet appareil, vous allez vous promenez avec les gammes au dessus.
Et moi je vais continuer mes petits tests car après avoir été bien méchante avec lui je suis finalement assez curieuse de voir la suite :).