Le nombril dans la colonne

J’étais presque à 1000 mots quand j’ai décidé que ce que j’avais écrit était bien trop chiant. Alors maintenant ça suffit. Merde.

Il y a quelques temps j’ai acté que j’avais tout fait de travers et que c’était n’importe quoi. Je parle de sport, et d’alimentation. J’ai fait que de la merde pendant 12 ans et je suis partie je ne sais où alors que c’était pas nécessaire. La balade était sympa, mais je suis ravie qu’elle soit terminée.

Pour la faire courte, j’ai passé 12 ans à la salle de sport. Et c’est bien la salle de sport, c’est bien mieux que de ne rien foutre.

Quels ont été mes résultats? Très discutables, Jean-Michel.

Nous diviserons la période en trois phases distinctes. La première une classique cardio + muscu, et c’était pas trop mal. Une seconde où je n’ai fait que du cardio…

… Bullshit level légende. Et une troisième que muscu… C’était plutôt bien mais pas top.

Au bout de douze ans, j’étais blasée, lasse, démotivée et en dilettante. Vu le peu de résultats (coach ou pas), je ne voyais plus l’intérêt. S’est ajouté à cela le fait qu’un jour alors que je terminais une série, j’ai scanné toute la salle en me demandant s’il y avait un corps que j’aimerais avoir parmi ceux que je voyais. Aucun mais alors surtout vraiment aucun. J’ai vécu ce genre d’épiphanie où tu sais pas du tout ce que tu fous là où tu es. J’ai pris ma serviette et ma bouteille et je ne suis jamais revenue.

Non seulement ça ne marche pas pour moi, mais en plus c’est pas ce que je veux. Ceci explique peut-être cela remarquez, d’ailleurs c’est même sûr, je sais depuis le départ que c’est pas ce que je veux, c’est juste que j’espérais avoir un résultat conforme à ce que je voulais en prenant le même chemin que tout le monde tout en constatant que c’était vraiment pas la bonne voie.

J’ai cru à un moment que j’étais stupide (effectivement ça peut m’arriver), mais même pas. J’avais juste la flemme de faire ce qui devait être fait, ce qui est peut-être pire que d’être stupide. Je ne sais pas.

 

Et ce qui devait être fait, c’est de foutre 12 ans à la poubelle… Pour revenir au point de départ.

Pour commencer, j’ai fait un truc que j’ai rarement fait, voire pas du tout: j’ai écouté et observé mon corps… Et c’est quand-même assez fou de se dire que je suis thérapeute, que je sais comment ça marche, que je n’ai de cesse de dire que le corps parle et qu’il faut l’écouter mais que je ne le fais pas moi-même.

Ça faisait deux ans que mon corps me disait que ça n’allait pas sur le plan alimentaire. J’ai donc arrêté mes conneries hein, on mange pas de laitage on mange pas de trucs on mange pas de machins, maintenant on remange de tout et bizarrement… on est mieux, on grignote plus et on ne se vautre plus dans la malbouffe.

Quant au sport, bah… Là aussi mon corps m’a dit merde, certainement autant de fois que je suis montée sur une barre de pole ou que je suis allée faire de la muscu. En fait, j’ai appris que certaines activités stressaient le corps et que je mettais le mien en PLS chaque fois. Ce qui explique certainement le manque de résultats, aussi. Malgré tout, même si j’ai cette réputation, totalement fondée, de me coller des roustes à la salle (parce que j’aim…ais ça), je ne faisais pas que ça… Quand-même. J’étais souvent raisonnable et dans une intensité modérée/normale.

Alors on a fait autre chose.

On est pas parti totalement de zéro, j’ai des restes de GRS/GAF très utiles. Je suis déjà à presque mi-parcours dans la construction du corps que je veux et ce, en un temps record.

Je me suis parfois laissée dire que ce choix était surprenant… Mais si ça avait été un choix cela aurait été une erreur. C’est une envie sortie de nulle part. Après je vous dirais que je me passerais bien de penser à 50 parties de mon corps pour lever un pied correctement mais bon ça a moins de saveur quand y a pas de challenge 😀 .

 

Tout ça pour dire que j’ai entendu tout et son contraire pendant ces 12 ans de salle de sport. Tout et son contraire sur les méthodes, sur la bouffe, sur les compléments alimentaires, sur les mouvements, les fréquences, tout, absolument tout. Y a un seul truc de vrai là-dedans: trouver ce qui nous va.

Comment avez vous trouvé ce post?

Retour en haut