Le jour d’après Samhain

Bien que le confinement nous ait empêché de festoyer dignement, j'espère que vous avez toutes et tous passé un agréable Samhain! Et j'en profite pour vous souhaiter une très belle année!
Dans un premier temps, je viens de mettre en ligne ma traditionnelle série de 14 photos spéciales Halloween que je vous invite à découvrir dès maintenant!

Mon planning étant un peu bien full en ce moment ça a été la course pour le faire et le terminer en temps et en heure mais au final, ça valait vraiment le coup que je m'arrache les cheveux car je suis très contente du résultat! Et de reprendre un vrai rythme dans les mises à jour ici aussi, en passant.
A côté de ça je ne sais pas comment ça se passe de votre côté, confin.é.e.s ou non, dans tous les cas, j'espère que vous allez bien, et que Netflix va laisser tomber l'idée de pondre des séries merdiques pour vous offrir quelque chose d'intéressant à regarder si d'aventure vous êtes coincé.e.s chez vous. J'ignore ce que vous en pensez mais de mon côté, je trouve que depuis quelques temps la plateforme sort tellement de navets que je suis à deux doigts de résilier mon abonnement.
Pour ma part j'ai la chance de pouvoir continuer à travailler, probablement jusqu'à ce qu'ils décident de fermer tous les établissements comme la dernière fois vu que leur confinement amélioré ne va servir à rien, alors je profite de cette chance.
Chance qui ne va pas sans son lot d'emmerdes, que ce soit d'un point de vue organisationnel propre à mon activité ou bien d'emmerdes qui dégueulent un poil sur ma vie perso. Détestant par dessus tout être obligée de faire quelque chose, encore plus qu'on m'empêche de faire ce que je veux, je n'avais pas du tout bien vécu le fait d'être coincée chez moi la première fois, là... Nous n'avons pas encore réunionner avec tous mes Moi mais je ne suis toujours pas sûre de la manière dont je le vis...
.. Non en fait je le vis toujours mal mais j'ai du Lysanxia et des clopes alors je devrais passer à côté du nervous breakdown. Au pire je me remettrai à sculpter des horreurs.
C'est encore une masse de projets à mettre de côté temporairement, complètement ou partiellement. Avant d'être reconfiné chacun hésitait à prévoir des choses, puis c'est comme si au moment où on se remettait en mouvement qu'on se retrouvait à nouveau immobilisé. Et maintenant que nous sommes coincé.e.s pour la seconde fois, on ne sait pas clairement jusqu'à quand. Cette époque est formidable.
J'essaie de lâcher-prise autant que possible (en vous invitant à faire de même), de continuer à faire avancer certaines choses même si c'est au ralenti, mais le processus est plus couteux en énergie que quand je suis à mon rythme normal.
Pour cette fois je vous épargne ce que je pense des épisodes de violences qui surviennent au travers du pays, il est trop tôt pour sortir le scalpel qui plus est j'ai envie de terminer ma journée sans nausée, mais il est évident que tout cela ne sert en rien l'amélioration de l'ambiance générale.
Quoiqu'il en soit, ce Samhain, qui pour une fois tombait magnifiquement un soir de pleine lune ainsi qu'un samedi (PUTAIN), avait un ptit goût bien amer.
J'ai shooté ces photos hier, et je sais pas si c'était la lune ou ma thérapie mais j'ai fait ça entre deux bonnes grosses crises de larmes. Pour une handicapée des glandes lacrymales, je n'ai toujours pas capté ce qui m'a pris. Ça fait super mal de chialer putain, je comprends pourquoi je fais jamais ça. Bref, nous résumerons en disant qu'un jour sans arrive même aux meilleur.e.s et de toute façon aujourd'hui ça va mieux.
Le Samhain 2020 aurait été un Samhain, sans fête ni feu. Vivement le prochain.
Je vous souhaite une belle fin de week-end les Bitches! xoxo