Quelques objectifs pour 2022

Comme je l'ai déjà dit: les bonnes résolutions ne sont pas faites pour être tenues, peut-être juste à se donner bonne conscience et encore, mais quoiqu'il en soit, en sus du travail personnel déjà commencé fin 2021 et dont je ne parlerai probablement jamais car j'ai déjà la flemme, en 2022, je me suis fixée quelques objectifs.

De la motivation

Je ne suis pas motivée pour grand chose et ça me demande une énergie astronomique de déclencher un pauvre truc pour peu de bénéfices. Certains jours je suis même épuisée à l'idée de vivre (ce qui ne veut pas dire que j'ai envie de mourir merci lol). Ce n'est pas de la déprime, juste une flemme intergalactique. Ça va faire deux ans et ce comportement m'ulcère au plus haut point car je vis un peu dans le reproche et la lassitude de moi-même. C'est pas ouf comme moteur et c'est pas le genre d'énergie que j'ai envie d'investir dans mon existence non plus.
Je trouve que l'ambiance générale est moisie depuis le déconfinement. C'était déjà pas toujours plaisant d'interagir avec mes congénères, c'est devenu une contraction utérine.
Premièrement j'ai remarqué que je n'étais pas la seule à être démotivée et à traîner la patte et si personnellement je n'en fais pas profiter les autres, c'est pas le cas de tout le monde, ce qui rend certaines démarches extrêmement agaçantes et compliquées inutilement. Ensuite, à l'ère où il est préconisé de s'assumer tels qu'on est par n'importe quel biais et avec n'importe quoi, les cons font de même en jetant leurs défaillances cognitives multiples à la gueule de tout le monde un peu comme si c'était tous les jours le printemps. C'est excessivement désagréable. J'en passe, j'ai la flemme. Le problème c'est qu'il est quasi impossible de ne pas interagir avec les autres et que forcément tu vas devoir leur parler ou pire, avoir besoin d'eux. Quand tu sais que t'as 80% de chances de tomber sur un.e incompétent.e et/ou quelqu'un qui n'a pas envie de bosser, perso ça me casse les noix avant d'entamer quoique ce soit.
Donc l'idée, c'est de se repositionner dans cette nouvelle société, et de retrouver une once de motivation avant de n'avoir aucune autre envie que d'aller s'enterrer au fin fond du Gers.

De l'organisation

Alors moi l'organisation jusqu'en 2020, c'était conceptuel. Adepte d'un bordel organisé depuis toujours et qui fonctionnait parfaitement, un jour j'ai trouvé la limite, et ce jour là le bordel-organisé s'est transformé en bordel-tout-court. Un infernal et monstrueux bordel.
En 2020 Marie Kondo m'a expliqué comment organiser mes placards et depuis je le redis: ma vie a changé. La différence entre les méthodes de rangements classiques et la sienne, c'est que là, le résultat est beau, et j'aime beaucoup ce qui est beau. Néanmoins comme j'ai une cervelle de piaf, même si je retrouve en général plus rapidement ce que je cherche, ça me prend encore un peu de temps. J'ai beau faire régulièrement du tri, j'ai encore beaucoup d'affaires.
En 2022 c'est dans mon organisation professionnelle que ça pêche, et il est urgent de se restructurer. C'est des détails car tout fonctionne bien, mais je ressens le besoin d'améliorer quelques points alors je me laisse l'année pour y arriver.

De l'efficacité

Je me suis aperçue que je gaspillais beaucoup beaucoup d'énergie.
Je m'éparpille, je pense à 150 trucs en même temps, j'oublie ce que j'étais en train de faire, je pars sur autre chose, et je finis par m'énerver parce que tout est fait à moitié. Impeccable.
Vous avez été quelques un.e.s à me demander des vlogs, en l'état actuel des choses je vous dis non XD.
Depuis toujours je fais une chose à la fois et ça fonctionne excellemment bien quand on n'a peu de tâches a effectuer. Sauf que les choses évoluent et qu'il y a quelques mois, j'ai pris conscience que ça faisait des années qu'acter de cette manière n'était pas du tout adapté à mon quotidien. En fait, c'était tellement ancré dans ma routine que je ne m'en étais pas rendue compte.
Ce serait contre mes principes de devenir multitâche, néanmoins il est clairement temps d'optimiser tout ça.

Terminer ce qui a été commencé

... C'est parfois dans la continuité du point sus-cité lol.
J'ai pas des caisses de dossiers en souffrance, juste assez pour que ça revienne m'embêter très régulièrement et que ça ne rime plus à rien tellement c'est ridicule. Encore une fois, c'est un manque de structure. Autre aspect qui me vient quand j'évoque ce fait est que je suis quelqu'un qui a besoin de renouveau, j'ai donc une capacité très prononcée à me lancer dans des nouvelles choses alors que je n'ai pas terminé ce que je faisais. Clairement va falloir lever le pied, terminer ce qu'on a commencé et qui doit être terminé. Putain.
C'est tout et c'est inutile de développer.

Tu crois que le but de tout ça est d'en faire encore plus? Absolument pas.
Je n'ai pas changé de position depuis la dernière fois où j'en ai parlé soit à peu près y a 5 ans: plus tu vas en faire et plus tu en auras à faire. C'est vraiment pas l'idée. La mienne c'est de mieux faire ce que j'ai à faire afin d'avoir plus de temps pour faire ce que je veux, ce qui englobe aussi ne rien faire du tout. Parce que derrière tout ça, il y a un énorme cumul de fatigue générée par tous les points que j'ai énuméré ici.
En 2022 je vis mieux.