Le relais colis… Qui ne donne pas les colis…

Je ne sais pas si je suis la seule à avoir expériencé ce non-sens, mais ça fait deux fois que ça m'arrive et ça me gave un peu. En gros je vais chercher un colis, et on essaie de me faire avaler toutes les couleuvres du monde pour ne pas me le donner. Je m'explique.
Il y a quelques semaines, je me fais livrer un colis à la poste. Comme souvent parce que... Les services de la poste étant précurseurs depuis des années en non-livraison de colis (un peu comme si on ne les payait pas et qu'ils pouvaient faire un peu comme ils voulaient), peut-être pouvons nous considérer qu'avec un bon alignement des planètes, nos colis peuvent peut-être arriver directement en bureau de poste faute d'être livrés à domicile. Et globalement, je dois dire que ça marche.
J'étais sur mon lieu de travail, je reçois un mail m'informant que mon colis est disponible et je profite d'un passage à la banque pour aller chercher le dit colis en suivant, munie bien évidemment de ma CNI ainsi que de l'avis de passage (précisément c'était une relivraison, la première donc, ayant "échoué").
Ce jour là il n'y a pas grand monde, étonnamment et tant mieux. Je donne mon avis de passage ainsi que ma CNI, et la personne revient en me disant que mon colis n'est pas là. Trois personnes supplémentaires sont nécessaires pour faire une recherche sur l'ordinateur afin de déterminer l'endroit où mon colis a terminé sa course à savoir: au centre de tri. Chose qui me fait un peu grogner parce que c'était pas ce qui était prévu. Si je décide de me faire livrer à un endroit précis, c'est qu'il y a des raisons.
Que ce soit clair: les frais de port ne sont jamais gratuits, qui plus est quand les 3/4 des livreurs sont des distributeurs d'avis de passage en utilitaires hyper polluants et que tu prends sur toi pour te déplacer et faire une part de leur travail, l'idéal, c'est que ce soit quand-même bien fait.
Whatever.
Ce jour là, je me suis rendue compte toute seule que j'étais un boulet. Effectivement je n'avais pas mon smartphone sur moi, donc aucun moyen de prouver que j'avais bien reçu un message m'avertissant de la disponibilité de mon colis et, à priori, ils se sont servis de ce fait pour se dispenser d'aller voir si, à tout hasard, dans les 10 colis présents sur les étagères (visibles de tous), le mien n'y figurait pas. Je décide de partir en ne me gênant pas pour avertir que j'allais revenir avant la fin de la journée avec le fameux mail et que si mon colis était là et qu'ils avaient refusé de me le donner simplement car je n'avais pas présenté le dit mail, ça risquait de faire un peu de bruit. Non non votre colis n'est pas là il est au centre de tri. Très bien très bien.
Quelques consultations plus tard me revoilou avec mon téléphone, ma CNI, mon avis de passage et un bilan sanguin. Une petite jeune qui avait participé au premier round s'occupe de moi, plutôt gênée. Elle passe derrière le comptoir, attrape un colis qui était déjà là lors de mon premier passage, et me le donne, bien emmerdée. Pour information le colis était noir... Ça se remarque un peu. Ça n'a pas duré longtemps, je lui ai juste glissée qu'il vaut peut-être mieux réclamer un numéro plutôt que de mentir aux gens. Perdre du temps pour respecter certains process (useless comme la plupart des process)... Ça me casse les couilles mais pourquoi pas, mais me faire prendre pour une conne clairement ça passe pas, ni avec moi qui avec quelqu'un d'autre.
Cette anecdote m'aura appris deux choses:
- C'est tellement des branleurs qu'ils n'iront pas chercher plus loin que sur leur écran si un colis est disponible ou non.
- Ce foutu mail de confirmation est la seule manière de contourner le poil dans la main de ces incapables.
Est-ce que ça m'a servi de leçon? Mais PAS DU TOUUUUUUUT Martin :3.
Heureusement, je n'ai pas des problèmes avec toutes les livraisons de mes colis sinon ce serait tous les jours mais aujourd'hui, un autre colis m'attendait dans la seule papeterie de Beauzelle. Beauzelle, un bled sur ma route.
Même cirque qu'avec la poste mais avec Mondial Relay.
D'habitude quand je passe par Mondial Relay je me fais livrer au tabac à côté du boulot et ça se passe toujours parfaitement bien (ouais parce qu'il faut dire aussi, quand tout se passe bien). Là je ne sais pas ce qui m'a pris de me faire livrer dans ce bouiboui, où là seule fois où j'y ai mis les pieds était pour un colis Amazon qu'on m'a limite jeté à la gueule (sans effet de style). Mais avec les fêtes, mon point relay habituel était plein.
Ce matin je reçois le mail m'avertissant de la disponibilité de mon colis, la journée se passe et je vais le chercher en milieu d'après-midi, avec ma CNI parce qu'habituellement, jamais on ne me demande autre chose.
Sans surprise par rapport à la première fois, mon arrivée dérange ouvertement la dame.
Elle prend ma carte, regarde sur sa machine et me dit que le colis n'est pas là. Même combat je lui dis que j'ai reçu un mail mais il faut que je retourne à la voiture pour chercher mon téléphone car bien évidemment: elle ne me croit pas.
Petit aparté, juste pour le fun, est ce que ça vous arrive vous de vous pointer random dans des points relais pour des colis imaginaires? EST-CE QUE CA VOUS ARRIVE??????

Je reviens avec mon téléphone, je la sens à cours d'argument: le colis est bien là. Elle me demande de voir l'adresse du point relais, je lui montre. Elle est emmerdée.
- Ce mail est faux, le colis n'est pas là, je n'ai pas scanné le colis il est encore dans les sacs (Cette phrase en elle-même est une aberration)
Elle en sait des choses d'un coup elle sur un colis qui n'est pas là... En plus je suis une faussaire, un vrai plaisir.
- Ben si vous pouviez le sortir du sac parce que je souhaite le récupérer
- Ah mais moi je travaille j'ai pas que ça à faire les colis donc non je le chercherai pas
- Je travaille aussi madame, et je n'ai pas que ça a faire de batailler afin de récupérer quelque chose qui m'appartient. Une partie de votre travail est de gérer des colis, si c'est trop pour vous il ne faut pas faire relais, en attendant personne ne vous force à le faire donc j'aimerais que vous me donniez mon colis, s'il vous plait
- Si vous n'avez pas reçu de numéro de retrait c'est que je ne l'ai pas scanné et je n'irai pas chercher votre colis dans les sacs
- Donc vous ne voulez pas faire votre travail...
- Vous commencez à m'énerver je suis pas là pour me faire agresser je vais appeler les gendarmes
(lolilol)
- Je ne vous agresse pas, je vous fais remarquer un fait qui a priori vous dérange mais allez y appelez les gendarmes
- Je suis femme de gendarme moi!

- Je ne crois pas qu'être la femme de quoique ce soit vous dispense de faire votre job. Je vous demande poliment de me donner mon colis, et vous refusez, le problème c'est vous, si ça vous énerve j'y peux rien.
Je ne vais pas plus loin car la suite est une boucle à laquelle j'ai dû mettre fin en lui souhaitant une bonne soirée en compagnie de mon colis.
Suite à cet incident j'ai regardé mon téléphone pro... Où figurait un sms avec... le fameux numéro de retrait envoyé à 11h46. En plus la conne l'avait scanné (si je m'en réfère à ce qu'elle m'a dit).
Je crois que là... On dépasse des sommets en matière de connerie.
J'y retourne demain parce que moi je ne travaille pas hein et que ma vie c'est d'aller chercher des colis qu'on refuse de sortir des sacs de livraisons, en espérant qu'elle ait pas fait un burn-out entre-temps. La pauvre bête, dans sa brousse avec ses trois colis à scanner vraiment ça doit pas être facile tous les jours.
Dans des temps anciens et reculés, j'aurais pondu un couplet supplémentaire sur l'illogisme de la situation, j'aurais pointé du doigt tous les non-sens de ce non-événement et certainement aussi expliqué, décortiqué la connerie humaine. Mais j'en ai déjà tellement dit par le passé que non.
On est pas mal a avoir remarqué que depuis le confinement les gens sont devenus vraiment très agressifs et très cons. C'est faux, les gens ne sont pas plus cons qu'avant, c'est juste que ceux et celles qui étaient déjà cons, maintenant, revendiquent et imposent leurs lacunes cliniques.
Et passez une belle nuit :).