War zone in paradise

Bonsoir le monde, j'espère que tu vas bien :).
Pas eu le temps de passer cette semaine, des choses plus importantes à faire, beaucoup de taf, et puis du rififi aussi sinon ce serait pas marrant.
Rififi dont je commence à être lasse, ce qui est plutôt bon signe même si je ne maitrise pas tout. Le côté positif c'est que ça m'amène à faire des expériences autres que de tout éclater dans mon salon à la batte de baseball (nous en reparlerons). Batte à laquelle je me suis très attachée et contre toute attente ça n'a rien à voir avec Suicide Squad, que je n'ai malgré tout pas trouvé mauvais, mais pas top quand-même en passant. En passant aussi on m'a réclamé un shoot Harley Quinn à corps et à cris, qui devrait être fait ce week-end. Par rapport aux personnes qui m'ont soufflé l'idée autant je peux comprendre celles qui ont associé les cheveux blonds, pour mes potes par contre qui ont vu le film et qui ont appuyé la demande... J'aime a penser que je ne suis pas si fêlée même si je le suis malgré tout. Mais je me soigne, même si j'ai encore pété quelques durites cette semaine, ça finira bien par passer. Je comprends à quel point je peux être emmerdante aux yeux de mes patients quand je leur dis qu'il faut qu'ils soient patients tant ça m'emmerde de l'entendre quand on me dit de l'être à mon tour. Le "soyez patient(e)" est lourd de sens puisqu'il signifie baigner tranquillement dans son mal-être sans savoir vraiment quand on nous balancera une corde ou quand on sera capable de la voir ou de l'attraper, qui plus est c'est complètement tordu et désagréable de le subir en sachant pertinemment ce qui se passe dans sa tête. On m'a parlé d'une certaine "anormalité" chez moi hier, je l'ai hyper mal pris mais ça m'a aussi beaucoup fait réfléchir car je ne considère pas qu'avoir une façon de penser propre à soi est anormale étant donné que la notion de normalité n'est pas valable. Mon anormalité m'a couté cher dans tous les domaines et elle me coûte le prix d'un enfermement dans moi-même aujourd'hui. Mais mon anormalité me rend aussi beaucoup plus souvent heureuse qu'une personne qui patauge dans sa norme voire plus, et aussi malheureuse parfois qu'une personne normale qui subit les barrières de quelque chose qui ne lui convient pas tout à fait parce que le bon choix n'existe pas. Mais des fois comme hier ou encore aujourd'hui, il m'arrive d'envier la normalité et ses adeptes, rien que pour le fait de ne pas savoir ce qui est en train de se jouer dans leur tête à certains moments. Je me suis aussi demandée ce que ça aurait donné si j'avais choisi la voie normale, et je sais pertinemment que dans le contexte, je ne l'aurais pas supporté car le problème quand on goute à l'anormalité, soit, quand on est dans une individuation avancée et majoritairement assumée, c'est que c'est pas très possible de faire machine arrière, autant qu'il est compliqué voire impossible de faire sortir les gens normés de leur(s) norme(s). Après... Je crois que je préfère avoir des mimiques et la répartie d'Harley Quinn plutôt qu'on me dise que je ressemble à Brigitte Bardot quand j'ai le cul sur une Harley.
Ouip, ça fait maintenant quelques mois que ça couve et que le permis moto me chatouille car comme je le répète depuis quelques années maintenant: j'en ai marre de la voiture. Au tout début j'étais partie sur un 50, parce que j'ai l'habitude d'ailleurs ça m'a fait ultra plaisir de voir le nouveau BW's en magasin dernièrement. Puis finalement, le 50 m'a fait un peu le même effet qu'acheter une trottinette à pédales quand on veut un vélo du coup: moto. J'en ai parlé une fois sur les RS, depuis je me suis promis de ne plus jamais remettre ça. Entre les donneurs de leçons de merde qui sont souvent d'ailleurs les premiers à râler sur les autres donneurs de leçons (crédibilité à revoir, messieurs) et les autres qui me voient conduire une moto comme je fais un gunball sur le périph en Porsche (et je vous emmerde en toute sympathie un peu quand-même), j'ai pas trouvé ça super agréable donc ça n'ira pas plus loin. C'est donc tranquillement dans mon coin que je me suis mise à chercher la moto, qui n'est pas la Ninja sur laquelle je suis sur une photo qui traine en sous-marin sur Twitter je précise, ça c'était pour la blague... Blague qui m'a poursuivi pendant une semaine BREF. A ce sujet je trouve qu'on est relativement très mal reçu chez Kawasaki d'ailleurs, mais je vous ferai un vlog pour vous raconter tout ça et bien d'autres choses dès que j'aurai deux minutes. Quoiqu'il en soit, la moto est a priori choisie :).
Mais avant tout ça, la prochaine version du site est presque prête et les grands travaux devraient commencer ce week-end. J'ai quelques trucs techniques à mettre en ordre donc demain ça risque de merder, et le shooting à faire, en espérant qu'un parapluie ne fonde pas encore comme la dernière fois (oui, il fait vraiment chaud en Sudie). Du coup d'ici lundi, si le studio ne prend pas feu... Ça devrait être enfin fait :).
Bon week-end le monde :).

Partager sur Facebook