Traité de la mauvaise humeur level 1000

Comment t'expliquer alors que tout est dit dans le titre... Je suis de mauvais poil et j'ai envie de tuer des gens.
Maintenant que les faits sont statués et que tout le monde est rassuré sur mon état psychologique, continuons avec des choses vraiment importantes.
Mes raviolis chèvres épinards que je n'ai absolument pas remuées "jusqu'à la reprise de l'ébullition" sont en train de barboter dans une gamelle, je suis présentement adossée contre le meuble de la machine à laver ce qui sous entend que je suis en train de glisser lentement mais sûrement vers un cassage de coccyx fourbe contre le carrelage et une torsion des cervicales en fin de course. Je kiffe ma vie.
Cette journée fut une merde infâme y a rien eu à faire pour la rattraper. J'ai mal au bide et je suis gelée, devoir supporter mes congénères m'a soit filé une gastro, soit tristement épuisée. Peut être les deux mais une gastro m'arrangerait malgré tout.
Je suis tellement saoulée de rabâcher toujours les mêmes choses que j'ai décidé d'avoir la flemme d'aller plus loin dans un hypothétique développement que vous avez très certainement toutes et tous lu au moins une fois ici tellement mes positions n'ont pas changé sur la question. A noter aussi que j'ai perdu ma clope éléctronique depuis vendredi, que j'ai absolument tout retourné partout sans jamais remettre la main dessus ce qui m'a fortement agacé. J'ai fini par en acheter une nouvelle, qui fonctionne tellement mieux que la déserteuse que j'ai l'impression de tirer sur un bang depuis ce matin. C'est cool mais ça détend moins.
Sans transition, pour répondre aux innombrables mails reçus depuis je sais plus quand et auxquels je n'ai pas eu le temps de répondre évidemment, effectivement l'espace membres n'est plus accessible pour le moment, fait totalement normal puisque comme je l'ai annoncé dans la mailing que vous avez bien-sur toutes et tous reçue, je suis tout simplement en train de bosser sur la nouvelle version du site. Donc oui, il va revenir, le tout étant de savoir quand.
Quand est la problématique majeure de l'affaire car ça prend du temps, beaucoup de temps. Je n'ai certes pas trop eu la tête à m'y coller ces derniers jours, mais ça n'en reste pas moins un travail de fourmis que je n'avais vraiment pas bien évalué avant de commencer à tout péter (sinon, ça aurait été moins marrant vous en conviendrez). Je n'ai aucune date de (re)mise en ligne à annoncer y a tellement un taf de malade que je pense embaucher des petits chinois. Ceci étant j'ai bien avancé ce soir et je devrais garder le rythme les jours prochains donc gardons la foi et allons rouler en paix sous nos couettes, enfin surtout vous car les quatre minutes de cuisson étant écoulées, il est l'heure pour moi de m'occuper de mes raviolis avant de vous rejoindre.
A très vite mes cailles <3

Partager sur Facebook