Les vacances, la rentrée, l’automne et le reste

Avant de partir en vacances, je me suis dit que ce serait quand-même... Plutôt nécessaire de refaire un tour chez ma médecin chinoise. Aussi et surtout parce que j'ai paniqué sur un truc qui va sembler carrément con aux yeux du commun des mortels mais j'avais mal au majeur de la main droite. Et je vous vois venir! Non! Je n'ai pas trop fait de fuck aux gens (même si j'en fais beaucoup, c'est vrai), par contre mon majeur droit me sert vachement pour freiner en moto et si j'en arrivais à avoir tellement mal que je ne pourrais plus freiner, ce serait la fin de ma vie!
Oui! La fin de ma vie!
Et pas parce que je me tuerais non. En vérité, je ne me suis jamais trop servie des freins (à part en skate et on a vu ce que ça a donné!), mais des fois c'est un peu utile alors il faut quand-même que je sois en capacité de freiner. La mort, c'est de ne plus faire de moto.
Donc je suis allée chez la MTC. Elle ne m'a pas démâté le dos, par contre j'étais criblée d'aiguilles sur tout le côté droit car, je l'ai pas dit mais j'avais mal: au pied droit, au majeur droit et à la cuisse droite. Oui on sait, c'est chelou mais t'as déjà croisé quelqu'un de normal ici? Bon. Les décharges électriques étaient telles que j'en ai hurlé. Définitivement je déteste ça, ce qui ne m'empêche pas d'y retourner.
Bref.
J'avais soigneusement évité d'aller la voir depuis le décès de la Reine Mère car la MTC agit aussi sur le plan émotionnel. Et comme je le redoutais, depuis ce dernier rendez-vous, je ne fais que chialer. Ça fait du bien, vraiment je pense que j'en avais besoin. C'est chiant parce que j'ai des remontés pas toujours très sympas mais je me sens vraiment plus légère. Sur cet entrefaite, j'ai pris la décision d'aller voir un ostéo, rien à voir avec la choucroute, et mon majeur va beaucoup mieux!
Les 15 jours qui ont précédé mes vacances ont été une vraie curée, du taf par dessus la tête en plus du reste, heureusement j'ai réussi à dégager un moment pour partir faire un peu de plongée à la Méditerranée.


Moi, hurlant que j'ai fait pipi dans l'eau, me dirigeant vers les sanitaires pour rincer mon maillot en néoprene qu'il tient pas chaud du tout


Très franchement, c'est loin d'être l'endroit rêvé pour plonger, mais de manière totalement égoïste, j'y étais allée l'an dernier dans des conditions pas terribles et il fallait que j'y retourne pour réécrire. Ce périple qui partait de la frontière Espagnole ne convainquait pas grand monde, mais je suis ravie que tout le monde ai kiffé au final. On remet ça l'an prochain sur un autre spot, le plan est déjà dans les tuyaux et j'ai très hâte! :D
Ensuite direction la Westcoast!


Les raisons de cet égarement ne méritent pas d'être dites ici mais, cette année j'avais décidé que j'allais bronzer, et j'ai bronzé, beaucoup! Tellement que le seul truc que j'ai pécho au bord de la piscine fut une insolation #PrivateJoke, et que je suis rentrée avec la certitude que j'étais toujours allergique au soleil #CaCestFait.
Même si je ne vais pas avoir la place de tout raconter ici, c'était des vacances excellentes! Et même... Formatrices en un sens aussi. Par exemple, maintenant je sais que dans ce coin là, tu as beaucoup de gens coincés dans une mentalité des années 50, et que c'est fort dommage. Surtout pour eux. Je laisse pisser, finalement autant de niaiseries c'est presque touchant mais je vais m'arrêter là car sinon, vous savez comment je suis, je vais finir par rendre.
Depuis que je suis rentrée je n'arrête pas, j'ai toujours autant de boulot MAIS comme je l'ai dit dernièrement sur Patreon: G9 est terminée.
G9 aura été une torture jusqu'au bout pour milles raisons, la pire de toutes bien qu'elle soit loin d'être la plus dégueulasse! Si vous souhaitez en savoir plus et avoir toutes les news concernant la vidéo et l'expo, je vous invite à vous inscrire. Tout ce qui concerne G9 est accessible à partir de 5$ (+ plein d'autres contenus!) de même qu'un code promo pour le shop sera aussi disponible dès la mise en ligne.
Sur ces belles paroles je vous dis à très vite et je vous souhaite une très belle fin de week-end :).

Let it hurt until it can’t hurt anymore

Bonsoir le monde! J'espère que tu vas bien ;).
Je passe en coup de vent pour mettre en ligne une nouvelle série de photos.

J'en avais juste envie, comme j'avais juste envie de les faire. Tout ça est absolument aussi imprévu que le reste et cette spontanéité me ravit car... Je suis en train de préparer deux sets depuis quelques jours, je n'en vois pas le bout et c'est totalement frustrant!


Ce n'est clairement pas la période. J'ai tellement lâché prise sur tout que je n'arrive plus à prévoir ou organiser quoique ce soit. Tout se fait comme il a envie, et le résultat n'est pas si mal. J'ai lâché ce qui devait l'être car je n'ai plus les capacités de m'embarrasser avec de la merde, je m'autorise à exprimer certaines choses en parallèle et je me sens beaucoup plus légère. Peut-être même que je vais pondre une GENESIS pour fêter ça tu vois!
Je vous invite dès maintenant à vous connecter au site pour voir la totalité de la série dans la galerie Outdoor.
A très vite ^^

Vermines par Romain R. MARTIN

"Bourganeuf, petite commune isolée de la Creuse. Arnaud Vallaud, jeune taxidermiste asocial et cynique, impose le respect par sa verve et sa mauvaise foi.
Accompagné de Pascalin, le brave du village, il tient une boutique et mène une vie très monotone jusqu'au jour où une armoire normande écrase son chien. Son quotidien se transforme alors en une série d'aventures burlesques et tragiques.
Hasard, accident ou vengeance?
On n'est jamais aussi seul qu'on le croit..."


J'avais vu la cover passer sur FB, peut-être 100 fois. Vermines ça m'avait parlé, Vermine c'était le petit nom du chien que j'avais il y a quelques années et qui portait d'ailleurs très bien son sobriquet: une vraie saloperie, je l'adorais c'est juste qu'il avait une manière particulière de me le rendre par exemple, en pissant systématiquement sur mes rideaux, un vrai bonheur.
Et puis Vermines est arrivé dans ma boite aux lettres il y a quelques semaines. Le livre, pas le chien... A dire vrai l'urne de ce dernier est présentement dans un placard de ma cuisine. J'ai mis du temps à le finir, toujours le livre et toujours pas le chien qui lui s'est fini tout seul il y a bien longtemps sans l'aide d'aucune armoire, ni normande ni suédoise. Et j'ai mis du temps à le finir parce que je n'avais tout simplement pas envie qu'il se termine, aimant bien trop la météo pourrie, les animaux empaillés et les petites bourgades perdues (mes confesses aux habitants de Bourganeuf pour ce qualificatif quelque peu douteux s'ils devaient se perdre par ici). C'est d'ailleurs le seul reproche que je pourrais faire à ce bouquin: il est trop petit, bien que cela n'entame en rien son côté redoutable.
Vermines est à mon humble avis, une petite merveille de 178 pages, un véritable enchantement d'une acidité rare que j'ai apprécié au plus haut point jusqu'au dernier signe, allant parfois, jusqu'à hurler de rire en me promenant le long de ses lignes. Je sais, pour le coup ça peut peut-être sembler atroce, mais j'adore l'humour corrosif et j'ai trouvé tous les personnages, bien que parfois relativement abjectes ou bien encore désagréables, très attachants au demeurant.

"... Bien avant mon père, c'est ma mère qui prit conscience d'avoir mis au monde un monstre doublé d'un escroc. C'est son instinct maternel, je crois, qui l'a alerté sur ma douteuse condition humaine - très loin de celle de Malraux - tandis que mon père n'aurait décelé aucune once d'hostilité à être convié à boire des mojitos dans un bassin semi-gonflable de méduses sodomisant des oursins..."

L'histoire est simple mais bien déroulée, c'est fluide, mordant, vif, l'univers est aussi monotone que charmant et les événements relatés sont d'un commun affligeant, mais c'est tellement bien écrit que dans cette veine j'aurais signé pour 1000 pages du descriptif d'un chien qui chie dans un caniveau s'il avait fallu. Heureusement, la trame de Vermines vole beaucoup plus haut je vous rassure, et ce bouquin mérite vraiment qu'on se penche sur son cas! Je ne sais pas comment décrire ce livre mais une chose est sûre c'est qu'il est vraiment bon et qu'il ravira les personnes qui trouvent les romans dits noirs, rafraichissants. Une belle démonstration littéraire de la part de l'auteur, en espérant que ce ne soit pas la dernière car elle a un petit goût de trop peu.


Liens relatifs:
- Maison d'édition: Flamant noir
- Acheter Vermines: Amazon
- Suivre l'auteur: Facebook - Instagram - Twitter

Comme un ptit coup de neuf

Bonjour le monde, nous voici ici aujourd'hui pour un billet technique un peu chiant, mais néanmoins je pense, avec une petite utilité.
Tout d'abord, comme vous l'avez remarqué il y a quelques temps, l'espace membres du site est redevenu payant. C'est pas que je veuille jeter la pierre à qui que ce soit mais mon hébergeur se lâche totalement sur le prix de ses services! Dont je n'ai pas vraiment à me plaindre au demeurant mais bon c'est quand-même un peu violent.
Comme les membres qui étaient déjà membres l'ont remarqué, les accès acquis gratuitement sont toujours actifs, sauf pour une personne qui m'a cassé les couilles.
Le template du site a été changé récemment, puis fignolé il y a encore quelques heures car je trouvais le rendu du premier jet un peu grossier. Maintenant que l'ensemble me convient mieux je trouve la page d’accueil trop chargée MAIS... Un jour je serai pleinement satisfaite de ce que je fais.
J'en ai profité pour corriger des bugs minimes ça et là, et j'ai supprimé le streaming. J'ai supprimé le streaming dans une souffrance qui durait depuis plusieurs mois car, s'il y a bien un truc fondateur du site, c'est le live, j'ai donc réfléchi très longuement avant de prendre une décision si radicale.
Il faut que je me rende à l'évidence, l'époque des cameras infrarouges et des lives H24 est très loin, aujourd'hui j'ai plus le temps, ce qui sous-entend que quelque part, je n'ai sûrement plus envie. Et puis ma webcam ne fonctionne plus de toute manière.
J'ai pas dit mon dernier mot, il reviendra surement un jour, peut-être même bientôt (j'y réfléchis), mais pour le moment c'est ainsi.
Par contre j'ai tenu à remettre en avant le tchat car ne répondant que très épisodiquement aux PM sur les réseaux sociaux (ET NON JE N'AI PAS MESSENGER), il m'a semblé logique d'aménager quelques créneaux pour discuter avec les personnes qui me suivent et me soutiennent dans ce que je fais. Le tchat fonctionne parfaitement, mais l'organisation est perfectible et j'y réfléchis également.
L'ergonomie du site a été repensée, après plusieurs plaintes maintenant vous avez des menus partout, et plus claires je l'espère.
J'ai laissé tomber l'idée des fonds d'écrans, trop de résolutions à gérer, trop de boulot, flemme et pas le temps de scripter l'automatisation du machin, fin de l'histoire.
La newsletter a disparu, mais sur votre droite dans la barre latérale, vous pouvez vous inscrire pour recevoir une alerte par mail chaque fois qu'un post est publié sur le site. C'est sympa, ça vous évite de passer dix fois pour rien et ça vous évite de tout louper aussi (cette inscription est indépendante de l'abonnement au site).
J'ai dressé une liste de toutes les idées de vidéos que vous m'avez soumises et de toutes les idées de shoots, y a du taf, mais ce sera fait une fois que j'aurai terminé de trier tout ce que j'ai déjà fait et qui n'en finit plus de s'accumuler sans jamais voir le jour.
Une version light et totalement payante du site est également en ligne depuis quelques temps à cette adresse. C'est une version anglaise car elle m'a souvent été réclamée, mais si juste les galeries vous intéressent, l'inscription est ouverte à toutes et à tous. Il n'y a pour le moment pas autant de photos qu'ici mais il y a une mise à jour par semaine.
Pour terminer, je tenais à préciser que ce qui a finalement motivé un regain d'intérêt envers mon site c'est vous. L'autre soir j'ai jeté un œil sur les statistiques du site et alors que je m’apprêtais à constater une catastrophe niveau trafic, ça a été tout l'inverse puisque ça explose littéralement. Au vue de ma faible présence je ne m'y attendais vraiment pas, alors un énorme merci! <3 C'est pas tous les jours simple de me concentrer sur quelque chose en ce moment, mais promis je vais tout faire pour me remettre dans le bain. Sur ces belles paroles je vous laisse en vous souhaitant une belle journée, et à très vite je l'espère! ;)

WaterMix Festival 2017

Un festival presque-tout-electro à Fenouillet? Quand j'ai vu ça sur ma TL FB y a quelques mois, je me suis dit que c'était une putain de bonne idée, pour autant je n'ai pris mon pass que quelques jours avant, peu convaincue je l'admets, par la programmation. Après quelques recherches sur les différents DJs: why not, surtout en sachant que ce qui passe à la radio n'est très souvent que peu représentatif de ce qu'ils peuvent pondre sur scène. Cf le bien connu David Guetta, oui tu peux rire, mais je t'invite à chercher ses lives, le monsieur il rouste assez sec quand il ne doit pas vendre du caca.
Bon j'ai pas fait trop de photos, voir pas du tout, ni même trop de vidéos, je ne vais donc pas pouvoir vous montrer le cadre, fort sympathique au demeurant, au bord du lac du Bocage sur lequel étaient proposées des activités nautiques pour les plus courageux/courageuses voulant braver la vase.

Hugel

Pour une première édition, tout est superbement organisé, malgré le monde pas d'attente interminable pour aller aux toilettes étonnamment propres et qui sentent bon (sisi c'est possible!), choix correct de lieux pour se restaurer même si je n'ai pas vu de stand vegan (NEIN-NEIN-NEIN! #Vegginazisme), timing de la prog presque respecté chose très utile quand t'es pas là pour écouter du rap, bref, rien à redire. Et surtout, la chose la plus importante: le son était parfait. Vraiment parfait!
Mosimann, une excellente surprise!!!

Désolée pour la qualité de certaines parties des vidéos, j'ai téléchargé les directs que j'ai fait sur FB est c'est un peu beaucoup pourri.
Tout ça pour dire que quand les aigus n'écorchent pas tes tympans et que les basses te traversent y a rien à redire, j'en suis d'ailleurs encore un peu sourde mais ça valait vraiment le coup! Qui plus est, autant le public toulousain est souvent peu voire pas concerné en concert, autant ici je l'ai trouvé carrément réactif et varié puisque le WMF peut se targuer d'avoir réuni trois générations, ce qui est je trouve, vraiment chouette, mais pas plus que de partager le floor avec deux licornes (et ouais! XD). Bref, une très belle ambiance digne de n'importe quel festival electro où tu finis arrosé(e) de bière, de flotte et... J'espère que c'est tout.
Joacchim Garraud, ma grosse déception -.-

Je ne sais pas quoi vous dire de plus si ce n'est qu'il fallait y être, cette première édition n'avait absolument rien à envier à d'autres événements plus connus du même ordre, j'ai passé un excellent moment et vivement le WaterMix 2018! \o/