Salut ma vie! Ca faisait longtemps!

Bonjour les gens, j'espère que vous allez bien. Ça fait une tire que je ne suis pas venue ici pour autre chose que de faire acte de présence.
Il semblerait que nous soyons sorties du tunnel, je dis bien, il semblerait car comme on le sait: tout peut toujours basculer en quelques secondes, et que j'ai récupéré un semblant de vie.
Concrètement, je n'ai tout simplement pas eu de vie ces 6 derniers mois, tout a été plus ou moins mis entre parenthèses parce que j'ai pas eu trop le choix et ce que je n'ai pas voulu mettre entre parenthèse fut fait dans la souffrance = j'ai laissé tomber avant de me dégouter de tout.
Ça n'a pas été une partie de plaisir, rien, et j'ai du renoncer à tout ce qui composait mon existence pour la consacrer à 90% à une tierce personne, chose que je ne regrette absolument pas mais qui a fini par me faire dégoupiller. Dans l'état où j'étais quand tout à commencé je n'ai pas su comment j'arrivais à tenir jusqu'à ce que je me rende compte que j'avais débranché pas mal de câbles si ce n'est la quasi totalité, fait pouvant paraitre assez perturbant au prime abord, mais dont je me fiche au final car je suis bien trop saoulée pour me poser des questions. J'y suis arrivée, c'est le principal.
Je commence à reconnecter les plus importants, ça me fait du bien, j'en ai mis d'autres de côté car je ne sais pas quoi en faire pour le moment, et je suis, je l'avoue, pour l'heure absolument infoutable tant je ne tolère rien qui vienne d'un tiers. La seule obligation que j'ai toujours gardé est le boulot, c'est même ce qui m'a le plus aidé à tenir, c'est encore la seule que je garde et les autres je ne veux pas/plus en entendre parler ni même savoir qu'elles existent. J'ai passé 6 mois à en baver, pour le moment je ne vais nulle part sauf là où j'ai décidé d'aller, je fais ce que je veux c'est parfait.
Si tu veux un cours d'égoïsme pêchu, tu sais où me trouver.
J'ai été super soutenue comme super seule, c'est le genre d'épreuves qui te fait faire un tri implacable dans ton entourage, tout comme il te pousse parfois à voir plus loin que le bout de ton nez, ce qui n'est pas si mal dans les deux cas. Je serai éternellement reconnaissante aux personnes qui ont été là, même de loin, et pour le reste on se quitte ici, par effet de contraste je ne trouve pas ça très grave de ne plus avoir envie d'entendre parler de vous ni même d'avoir vent de votre existence, ce qui comporte ici aussi la sempiternelle famille.
Ah oui en 6 mois y a eu du monde pour brailler au téléphone et pour planter des grands discours. C'était chouette, ça n'a servi à rien, et pendant que l'une était en train de mourir et que l'autre en chiait en perdant pied sous la masse de choses à gérer (administrativement et émotionnellement aussi) qui a pris quelques jours de sa retraite pour venir me donner un coup de main? Personne, j'ai tout pris dans la gueule, seule.
C'est donc après ce triste constat que j'ai décidé de ne plus répondre au téléphone et c'est il y a quelques jours que j'ai décidé de les rayer de la carte. Ça fait bien longtemps qu'on ne s'était pas à ce point foutu de ma gueule. La reine mère a pris le relai à ma très grande surprise d'ailleurs et a expliqué patiemment à tout le monde pourquoi j'étais injoignable et pourquoi il n'était pas à l'ordre du jour que ça change. Étonnamment toujours tout le monde a compris et a copieusement culpabilisé. Maintenant que cette étape est pliée et qu'il n'y a plus rien à faire, c'est sur, c'est plus facile d'admettre qu'on a de la merde au cul. Affaire close.
Bref, j'ai recommencé l'urbex et je passe beaucoup de temps à fouiner, ça me fait prendre l'air et je n'ai besoin que de ça en ce moment. J'ai plein de photos à vous montrer et peut-être des vidéos aussi et nom de dieu que ça fait du bien.


Session 1

Session 2

Et j'ai pas fini.
Je prends l'air en moto aussi, toujours sur un plateau à mon grand regret. Les jours où je n'ai pas de leçon je médite...

J'ai développé une nouvelle technique de respiration intra-casque. Ca m'aide, et j'ai hâte que ce permis se termine. Si j'étais vraiment-vraiment décidée sur le choix de la moto je l'aurais déjà, ce qui serait une très bonne mauvaise idée, en tous cas je me le rappelle souvent pour rester sage. J'en suis au stade de désespoir ou le parcours lent m'amuse (et ouais... pfff) et il parait que j'ai la poignée d'accélérateur un peu lourde (oh?), ceci explique pourquoi j'ai failli traverser les buissons l'autre jour sur le rapide parce que j'allais bien trop vite Kelly!!! Tsss on peut plus faire de stop-it tranquille. Je blague. Au moins j'ai fait un vrai freinage d'urgence. Dans le gravier. Tout ceci met surtout en lumière le fait que cette piste est trop courte, d'une part, et le fait que j'ai grande envie d'aller sur la route O.O.
Bref, même si j'adore la moto et que je m'amuse beaucoup, j'en ai marre de prendre des suées j'ai perdu deux kilos il est grand temps pour moi de rouler en slip :[.
Bonne soirée le monde! Paix et amour dans ton cul, je suis de retour \o/.

Partager sur Facebook
Thématiques : - -