Salope de vioque

Dimanche alors que je ramassais des cailloux pendant que j'étais au téléphone avec un patient, j'ai appris que le sac à foutre la couguar des campagnes l'ex du dit patient, après avoir longuement enquêté sur mon compte, avait trouvé que je n'étais pas vraiment diplômée.
Le débat ne va pas porter sur si j'ai mon diplôme ou non puisque je l'ai et que je n'ai foncièrement pas à me justifier de ça, même si c'est quand-même un peu pénible d'entendre ce genre de calomnies parce que ces putains d'études m'ont énormément couté sur tous les plans, d'ailleurs il ne va pas y avoir de débat du tout vu que j'ai juste envie d'écrire sur le mécontentement que me procure le fait d'être encore objectisée par cette vieille peau siliconée.

Être le faire-valoir de personnes complètement patraques, ça me fatigue. Elle ou les autres que je tolère ici parce que j'ai la flemme de les bannir et que je croise dans mes stats bien trop souvent, d'ailleurs (coucou la cour des miracles!).
J'ai rien contre le fait qu'on "enquête" sur moi, j'accepte la parano des autres sans trop de problème tant qu'on ne vient pas m'emmerder ensuite, mais dans ce cas, que la dite enquête soit vraiment faite, et qu'on ne sorte pas des conneries bien qu'effectivement les conneries deviennent nécessaires quand il n'y a rien de très croustillant à trouver. Sans compter que dans ce cas précis, c'est quand-même la seconde fois qu'on essaye de me prendre pour un pion à mon insu, on franchit donc tranquillement le seuil de pénibilité.
C'est pas la peine de m'envoyer des gens ou d'insister pour qu'ils consultent dans l'espoir que je les manipule à votre place et bordel faut vraiment regarder trop la télé pour aller chercher un truc pareil. Ensuite quand effectivement ça ne tourne pas en votre faveur et que ça vous retombe sur la gueule, c'est juste que les gens font ce qu'ils veulent, mais je conçois qu'il ne faut pas l'avoir remarqué pour engager un truc aussi tordu à la base.

Mon taf est très factuel et, si quelque chose a à retomber sur le nez de quelqu'un, ça retombe toujours sur les personnes qui sont à l'origine de quelque chose de moche, mais ce n'est pas moi qui décide de la tournure des événements, jamais. Quant au fait de finir par discréditer quelqu'un parce qu'on a plus que ça comme argument, c'est le fin fond du millefeuille aux cerises, heureusement que mon patient n'est pas stupide et qu'il a vu mémère arriver.
Je peux pas rentrer dans les détails parce que secret professionnel, mais encore une fois, je constate que c'est jamais les personnes les mieux dans leurs pompes qui montent des cabanes dans le jardin des autres alors qu'à la base on les a même pas invités. Vu le profil de la gueuse, il est évident qu'elle va vraiment trop bien pour qu'on la trouve dans un cabinet de consultation, à moins qu'elle ne soit entrée par erreur ou qu'elle ne veuille manipuler quelqu'un (riez pas j'ai déjà eu un cas de ce genre).
Franchement les gens, si vous aussi vous faites partie de ceux qui se sentent nuls et qui font des caisses de je ne sais quoi pour s'acheter une prestance. Si vous vous trouvez inutiles, merdiques et frustrés. Si vous vous étranglez dans l'envie et la jalousie quand quelqu'un d'autre possède ce que vous convoitez sans vous en donner les moyens. Si vous estimez que vous n'avez pas la vie que vous méritez et que vous méritez mieux mais que vous ne bougez pas votre cul d'un milimètre pour changer quoique ce soit. Si vous pensez que la vie est injuste, et que personne ne voit à quel point vous êtes formidables. Si vous pensez qu'il n'y a aucune issue, aucune solution, et que vos petits drames existentiels sont autant de raisons valables pour emmerder le monde: sautez du pont, parce que dans ce cas oui, vous n'êtes et ne serez vraiment jamais d'aucune utilité.
Y a pas de quoi <3

Partager sur Facebook