Radio pinède 2015 – Part I

Petits enculés de merde

On n'est pas des adeptes des catastrophes post départ, donc pour marquer le coup, on s'est fait piquer toutes les boards dans la voiture. Et les papiers de la voiture, et les clopes, et une paire de lunettes. Session suspens au commissariat pour finalement partir à la bourre et arriver avec une heure de retard. Et comme les voleurs sont pas malins, à suivre.

Et c'est pas tout!

Le séjour a l'air de se profiler dans la lignée des merdouilles en tous genres, chute de tension, indigestions en série et chien malade au rendez-vous, mais y a une bonne ambi quand-même faut pas croire.

A côté de ça...


On rigole et on matte des films d'horreur carrément nuls. Il y a quelques temps encore, parier sur le diable était toujours un succès (ou presque) dans le domaine, force est de se rendre compte que le mythe à pris quelques plombs dans l'aile lui aussi, et qu'on arrive pas à sortir quelque chose de valable, préférant redéguiser ce qui a déjà été fait 150 fois en y ajoutant des fins monstrueusement inutiles.

Plus généralement

Il y a des chouettes vagues, pas énormes mais respectables (ça ne se voit pas sur la photo je vous l'accorde), l'eau est pas super froide et il fait beau même si ce putain de vent du nord est glacial comme souvent à cette période.

L'eau ça rouille, le lol régional

Bien que le lit soit dur comme un tas de cailloux, je dors comme une grosse merde. Vraiment! Pas un bruit, nous sommes seuls au milieu de nulle part c'est absolument parfait. Side effect: je me réveille comme les poules mais avec un bon mal de dos à l'ancienne. Du coup pour la première fois de ma vie j'ai vu qu'il y avait un marché le dimanche matin figure toi et, j'ai également appris qu'il ne fallait jamais traverser un marché landais avec une bouteille d'eau minérale à la main.

Bonne journée les MinouX, je file à la plage penser à vous <3

Partager sur Facebook