Racing Extinction #StartWith1thing

Racing extinction est un documentaire de haut vol sur les modifications climatiques et l'extinction des espèces, souvent le lien entre les deux, sous tendu par les erreurs humaines. Comment te dire que j'ai chialé comme une merde devant ma télé et que ce film est juste magnifique? Et bien ce film est tellement magnifique que j'en ai pleuré et tout le monde devrait avoir l'obligation de le regarder tant il est instructif et percutant.
Se servir des images pour faire passer un message, ça on connaissait, mais des images et des séquences de cette qualité personnellement ça me donne juste envie de me rouler sur le tapis du salon le string sur la tête. Rien que pour ça, même si vous n'avez rien à foutre des autres organismes vivants de cette planète et même si l'écologie vous passe au dessus, ce truc mérite qu'on s'y attarde. Des documentaires j'en bouffe à foison, mais des comme ça j'en veux tous les jours!


Ca ne se voit pas sur cette prise, mais cette voiture a une peinture zébrée réfléchissante de FOU!

A côté de ça: côté instructif indiscutable qui m'a permis de piger enfin beaucoup mieux cette histoire de changement climatique, au-delà des explications un peu bancales qu'on nous sert en temps normal et qui avaient fini par faire de moi une climatosceptique.
Les images les plus choquantes que j'ai vu dans ce documentaire, sont celles qui sont filmées avec je ne sais quel filtre rendant visible le dioxyde de carbone. Bien-sur que tu sais que les moyens de transport polluent, et qu'on pollue nous mêmes en respirant, mais de le voir ça te fout vraiment une bonne rouste et franchement, c'est juste dégueulasse. Aujourd'hui j'aurais eu un masque pour me mettre devant le nez, je ne parierais pas sur le fait que je ne l'aurais pas mis tu vois, parce qu'on respire vraiment de la merde.

Ca plus les explications derrière, et mon climatoscepticisme s'est définitivement fait la belle...

... Certes l'inversion des pôles magnétiques, mais pas que.
Après j'ai pas fait que chialer, j'ai aussi grassement ri sur la séquence où le boss de Tesla fait des grandes phrases sur l'évidence de l'utilisation des énergies "propres", d'ailleurs il est tellement évident pour lui qu'on devrait tous rouler en électrique que ses bagnoles sont juste inabordables pour la plupart des gens. Il a tout a fait le droit de gagner sa croute, mais de ce que j'ai pu constater de je ne sais plus quel modèle Tesla, c'est que la qualité est quand-même un peu limite pour le prix demandé, et ça n'engage que moi.
Pour en revenir au film, j'ai apprécié sa vision panoramique des différentes actions qui sont actuellement en train de mener notre planète à sa destruction (déforestation, élevage intensif, acidification des océans, chasse des espèces menacées,...), et aussi, sa manière de sensibiliser le spectateur à la gravité de la situation tout en lui donnant le choix de ce qu'il veut ou peut faire pour inverser la tendance.
En matière d'écologie comme dans d'autres domaines, les discours ou les arguments qu'on nous présente sont souvent très exigeants, à la limite de la dictature. Il ne faut plus prendre la voiture, il faut boycotter les emballages, se doucher une fois par mois et manger des graines. Quand on voit le bordel que l'humain met encore alors que ça fait des plombes qu'on nous sert ce pamphlet de hippie, ça n'a pas l'air de l'avoir trop convaincu et c'est assez logique puisque pas tout le monde n'a envie de sentir le fauve et de manger du quinoa, surtout que plus personne n'ignore que le quinoa c'est dégueulasse. Qui plus est dans la pratique, la pollution 0 n'existe pas.
Plus le temps passe et plus je surveille ma manière de consommer, ceux qui me connaissent savent que j'ai pas mal de principes et de fixettes à ce niveau. Ce n'est pas une question d'argent mais vraiment de principes car j'économise pas vraiment même si mon mode de vie ne me coûte pas plus cher que si j'en avais un plus classique (je n'achète pas de viande mais j'avoue boire de l'eau à plus de 4€ le litre, ce qui niveau budget doit revenir au même que si je mangeais de la viande). Je ne suis pas que végétarienne mais s'il fallait détailler toutes les choses auxquelles je suis très attentive on y passerait un moment et ce n'est pas le sujet. Quoiqu'il en soit quand on fait attention à la manière dont on consomme on finit par prendre conscience du fait qu'effectivement, quoiqu'on fasse, même si on habite dans une grotte, qu'on se lave à la glaise dans un courant d'eau et qu'on bouffe des fougères, on polluera quand-même... Mais moins.
Oui les sources d'énergies propres sont moins polluantes à l'usage, mais leur construction est peut-être plus destructrice pour l'écosystème et plus polluante que d'autres malgré tout, il n'y a qu'à voir les dégâts que peuvent causer les panneaux solaires, par exemple. Au final, se rendre compte que la pollution 0 est une utopie, c'est réaliser qu'il n'y a pas de solution miracle mais que tout n'est pas foutu et qu'on peut tout de même faire des choix.
Le message de Racing extinction est en ce sens plus réaliste: si on ne peut pas tout changer radicalement, on peut changer quelques petites choses, et toutes ces petites choses multipliées par autant de personnes qui les appliqueront, feront une différence positive. J'ai trouvé cette idée clairement plus efficace que n'importe quel autre discours entendu jusqu'ici dans le sens où chacun peut se trouver une place.

Pour terminer, le film fait un super job et sensibilise d'une bonne manière à l’extinction des espèces, il schématise bien cette idée très vraie de grand équilibre qui fait que si cette planète fonctionne encore, c'est grâce à tous les organismes présents (depuis bien plus longtemps que l'Homme) ici bas, et que si on continue à s'en secouer la nouille, ça va nous revenir dans la gueule dans très peu de temps.
Bref, j'ai pas appris grand chose au delà des informations qui manquaient à ma compréhension du changement climatique, mais j'ai vraiment passé un excellent moment devant ce film qui en plus d'être très clair est aussi vraiment sublime à regarder. Je ne vais pas spécialement changer mon mode de vie car j'ai déjà pas mal d'habitudes quotidiennes en faveur de l'environnement, bien-sûr ça ne sauvera pas le monde mais peut-être que si toi tu t'y mets, et peut-être toi là-bas aussi, ça pourra aider! Ce que je fais n'ai ni spécialement contraignant ni plus cher, c'est peut-être même pas la meilleure manière de faire mais c'en est une et si ça vous intéresse d'avoir quelques détails sur ma façon de procéder faites le moi savoir et je détaillerai tout ça sur un futur post.
En attendant, Racing extinction est disponible en France (et en français alors pas d'excuse!) en DVD et sur la plupart des plates-formes de streaming et il vaut vraiment le coup!

Bon week-end le monde!

Partager sur Facebook