Oui, marrez-vous…

... Et marrez-vous bien surtout!
J'ai quelques bonnes courbatures à cause de la moto que ça va être super marrant demain pour se sortir du lit, mais entre ça et le reste, j'ai carrément passé une excellente journée. Sauf que je commence à être vraiment fatiguée de quelques gentils quolibets.
On aurait pu résumer mon tout petit parcours achat-moto comme suit: d'abord officiellement décidée à acheter une Harley qui allait me couter trois couilles pour être à la pompe toutes les 72 bornes, qui reste et restera magnifique au demeurant mais que ça valait pas trop le coup, j'ai switché chez Kawa. VIOLENCE. Pourtant j'suis pas fan du vert ça me donne mauvaise mine, c'est bien pour ça qu'elle est noire. Sauf que, si je suis vraiment honnête, la première fois que je me suis mise à chercher ma moto, j'ai trouvé LA moto, du premier coup, que ce n'était pas un custom mais qu'avec cette bonuxerie de permis A2, j'ai pas le droit de la conduire pour le moment, ce qui poliment, m'emmerde.

J'ai peut-être trouvé le moyen de contourner cette loi d'une absolue inutilité sans exemple mais c'est pas à l'ordre du jour. Reste que, A2 ne m'a pas plus vacciné que les railleries que je peux entendre quand je dis qu'à terme, j'aurai LA moto. Ce n'est pas non plus par défi, je me tape le cul par terre les soirs de pleine lune de prouver des choses aux gens, je fais juste ce que je veux, sans surprise, jusqu'à preuve du contraire, ça ne concerne que moi. Tu vois quand je cherchais ma seconde guitare et que j'ai vu LA guitare, j'ai su instantanément que c'était celle là et ben cette moto c'est pareil. Je savais pas ce que c'était, ça aurait pu être n'importe quoi d'autre mais, c'est tombé sur elle. Tu crois que je savais jouer de la guitare comme je sais en jouer aujourd'hui quand j'ai acheté la deuxième? Clairement non. Tu crois que j'ai écouté ceux qui disaient que ça servait à rien d'avoir une guitare comme ça quand on savait pas assez bien jouer? Heureusement que non sinon je ne jouerais pas comme je joue aujourd'hui car j'ai appris beaucoup avec cette gratte.
J'aurai donc le derrière sur LA moto, même si les remarques désobligeantes me fatiguent outrancièrement car j'en entends depuis le début, mais si ça en découragerait quelques uns, chez moi ça à l'effet inverse. Je ne peux pas le faire? Déso mais c'est moi qui décide.
Durant toute ma vie, j'ai pratiqué des sports "de mecs" (amies féministes croyez bien que pour une fois ça m'arrache un poil de nez de devoir dire ça de cette manière) et c'est toujours la même histoire, tant que t'as pas montré que tu étais aussi douée voire meilleure qu'eux, tu n'as absolument aucun crédit, tu es juste une fille qui s'est égarée dans un milieu qui n'est pas celui de son sexe. Les meufs savent se montrer vachement plus encourageantes, bien qu'on sache parfaitement qu'au fond c'est pour mieux te voir te ruiner parce que ce sont des connasses, mais venant de moi ce n'est pas une critique après tout je suis pire.
J'ai dit que je voulais faire du skate, on a ri. J'ai dit que je voulais faire du surf on a ri aussi, pareil pour le street hockey, le jet, j'en passe. Mais tu es trop petite/trop maigre/trop une fille/*insérer l'ineptie suivante de votre choix ici je suis lasse*.

Quelques (trop) d'années plus tard, même si ça commence à faire un peu de temps que je ne suis pas remontée sur une planche (mais que ça va pas tarder), je suis quasi sure que si ça représentait un quelconque intérêt à mes yeux, je serais tout à fait capable de la mettre profond à beaucoup. Tout est effectivement perfectible mais je maitrise quand-même un peu mes sujets.
Bien-sûr que ça n'a pas toujours été comme ça, oui, tous les débuts furent drôles, parce que quoiqu'on en dise je n'ai aucun don (mais j'ai des potes sympas!) et j'ai fait comme tout le monde ayant atteint un bon niveau: j'ai pris des pelles, parfois des pelles totalement ridicules et heureusement que les smartphones n'existaient pas encore #PointVieille, je me suis blessée (beaucoup), je me blesse encore, mais j'y retourne et à force d'essayer, ça passe*.
Aujourd'hui dans ces domaines là, je ne fais plus rire personne.
Finalement le seul truc que j'ai appris concernant les trucs de mecs (amies féministes, sachez que si j'en avais encore je me serais volontiers arraché un poil de cul suite à cette phrase), outre les trucs en eux-mêmes, c'est que faire des trucs de mecs ne nécessite aucunement d'utiliser des testicules, par conséquent tout le monde peut participer.
Avant de continuer, je tiens à préciser que les mentalités évoluant perpétuellement, tous les mecs ne sont pas/plus à cloisonner qui peut faire quoi et c'est quand-même la moindre des choses... Sauf en moto on dirait, où même ceux qui se disent le plus ouverts du monde, ne sont ouverts que jusqu'à un certain point, probablement celui où ils risquent de se faire salement dépasser.
Ca les fera peut-être encore rire, ou pas, je m'en fous, j'aurai pas le temps de les voir.

* Ca peut prêter à confusion mais pour une fois je ne parle pas de sodomie.