Le point Rexona

Hier matin je suis allée en ville et comme d'habitude j'ai pris le tramway et le métro.
Bon, je me suis chiée le dernier tram qui m'aurait permis d'arriver à l'heure, d'ailleurs je suis arrivée en retard mais la séance de dépilation s'est bien passée. Plein de poils ont quitté le navire depuis la dernière fois, du coup c'était un peu moins douloureux, donc jusqu'ici on va dire que ça se passe bien bien bien.
Aucun plan vigipirate dans les transports en commun toulousains, par contre si j'étais parano je jurerais que personne ou presque n'avait mis de déo le matin juste pour me faire chier.

Putain du déo bordel c'est quand-même pas le truc le plus cher du monde et ça prend 10 secondes à mettre! Quand on part de ce constat et qu'il y a encore des gens qui puent, soit ils ont le nez tellement pourri qu'ils se sentent pas, soit ils sont dans un déni profond, soit ils le font exprès, soit un peu tout en même temps.
Sur le retour j'ai juste cru que j'allais gerber dans le Direct Matin s'tu veux et la nausée m'a tenu une demi heure en rentrant chez moi. Partant de là j'ai décidé que la prochaine fois j'allais m’esclaffer de la puanteur et gerber sur les pieds du coupable.
MERDE.

Partager sur Facebook