Le jour où j’ai décidé de ne plus…

... Regarder les infos, fut une révolution à hauteur de celle qui s'est produite quand j'ai arrêté de pourrir mes pores inutilement à grands coups de crèmes de jour inutiles. Dans les deux cas, je brille moins, en société et aussi car je n'ai plus la peau grasse. Mais je passe moins de temps dans la salle de bain, et j'ai la paix.
On va pas se mentir, l'actualité ne m'a jamais passionné, pour trois raisons complètement recevables:
1. Je n'en avais rien à foutre car je n'y entendais rien
2. Je n'y comprenais rien car je n'en avais rien à faire
3. Je n'avais rien envie d'y comprendre puisque je n'en avais rien à branler en plus de n'en avoir rien à foutre.
Un jour où j'aurais mieux fait de mourir d'une angine blanche dans d'atroces souffrances, je me suis penchée sur la question de l'actualité. Faut croire qu'il devait être temps pour moi de décrypter ce qui se passait et d'avoir un avis qui me permettrait d'en jeter plein la gueule aux autres ou d'appuyer ceux/celles qui en étaient arrivé(e)s aux mêmes déductions et qui m'appuyaient également. Ça a duré un moment, jusqu'au jour où ça me fatiguait vraiment de ne pas pouvoir faire autrement que de m'ulcérer salement devant ou derrière les infos. Pour rien.
Ayant une politique psychique basée majoritairement sur l'économie, j'ai tout arrêté dès lors que justement, j'ai compris que ça ne servait à rien, mais qu'en plus personnellement, ça ne m'apportait pas vraiment plus.
Alors oui, je ne suis plus au courant de rien du coup je n'ai plus grand chose à dire sur ce qui peut se passer, mais c'est pas si grave car je ne maltraite plus ni mes yeux ni mes oreilles avec des saloperies, qu'ils viennent d'un écran, d'une radio, d'un journal ou d'une bouche.

Et tu sais quoi? Cette expérience est formidable. Si j'ai envie de savoir comment se porte la connerie humaine, j'ai juste à mettre le nez dehors, chose que je fais tous les jours et c'est amplement suffisant. Une fois chez moi ou au taf: je ferme la porte, c'est fini.

Partager sur Facebook