Le coin du bois

Il y a plus d'un an, parce que j'étais garée au bout du parking une personne bien pensante avait eu l'excellente idée de taguer ma voiture. La brève missive que j'avais affiché ensuite sur la porte d'entrée avait fait grand bruit, tout le monde avait trouvé ça très abusé, et finalement un voisin a fini par me dire que c'était la propriétaire de l'appartement en face du mien, qui loue son bien depuis des années mais qui est largement connue pour sa vaste bêtise (fait confirmé par d'autres voisins par la suite ainsi que par les personnes chargées de l'entretien des parties communes) qui était à l'origine de ce tag. Je me suis fait un post-it et j'ai laissé courir, ayant bien plus de chats à fouetter que je n'ai déjà de temps pour le faire.
Le bordel du parking suivant tranquillement son cours puisque rien n'a changé depuis la dernière fois que j'en ai parlé, aujourd'hui, la proprio tagueuse ayant sa place prise par deux voitures (le karma madame, le karma), s'est très naturellement garée sur la place de ma voisine. Sauf que cette histoire de parking faisant bien plus que monter au nez de tout le monde, la voisine en question a sonné à tous les interphones (je salue cette démarche à laquelle j'ai souvent pensé sans oser passer à l'acte) après avoir klaxonné trois fois sans que personne ne bouge. J'ai eu le temps de prendre le combiné et d'entendre qu'elle lui disait qu'elle terminait quelque chose et qu'elle descendait dans 5 minutes (#LeCulot), chose qui forcément était inapproprié au point que l'autre n'a rien lâché et l'a forcé à descendre sur le champ. C'est là que j'ai donc entendu qu'en fait elle s'était garée là car il y avait deux voitures sur sa place, c'est là que j'ai percuté que c'était la connasse qui avait tagué ma voiture, c'est là que j'ai su qu'aujourd'hui elle allait se prendre un retour en plus de celui qu'elle venait de se prendre.


Et que ça m'a fait frétiller

Je l'ai donc chopée sur le palier, elle a totalement admis avoir vandalisé ma voiture l'an dernier, mais relativement emmerdée par la situation elle m'a tout de même dit que ce qu'elle avait fait était bien normal puisque j'étais garée sur sa place (j'en attendais pas plus d'une personne qui tague des voitures, franchement), chose qui, je me suis permise de lui rappeler, était totalement fausse vu que je n'étais sur aucune place, et qu'en matière de morale valait peut-être mieux qu'elle se taise vu qu'apparemment ça la dérangeait pas trop de prendre la place des autres, elle.

Et que ça m'étonnerait énormément vu son comportement, qu'elle accepte qu'on vandalise sa bagnole pour ce fait. Le tout devant le potentiel acheteur de son appart qui s'est tourné pour pas montrer qu'il avait envie de rire, avant qu'elle ne reparte comme une merde sans rien dire.
Vu l'aperçu que j'avais eu d'elle je me doutais bien que c'était pas une lumière, mais là j'avoue que j'ai définitivement saisi pourquoi tout le monde disait qu'elle était puante et conne, mais au moins, elle est honnête dans sa connerie.
Est ce que ça valait la peine d'aller lui parler? Moi j'te dis ouais, parce que vu la dose d'incivisme ambiant et le nombre de trucs à la con auxquels tu fais face presque tous les jours sans forcément avoir l'occasion de prendre ton droit de réponse, ça fait vachement de bien de verbaliser son mécontentement quand on peut. Je me fiche éperdument de passer pour une emmerdeuse parce que j'ai le toupet de dire quand quelque chose m'emmerde, a fortiori quand c'est à juste titre. Je n'ai pas la prétention non plus de vouloir rééduquer qui que ce soit ou de donner des leçons, mon but n'est pas de faire évoluer n'importe qui non plus, juste de me soulager, donc oui, de remettre certaines personnes à leur place, c'est priceless. Mais chacun en pensera ce qu'il veut, en sachant que c'est pas non plus une option très positive de tout laisser faire non plus. Tu passes peut-être pas pour un(e) emmerde(ur)se, mais dire que tu passes pas pour un(e) con(ne) quand-même, j'y mettrais pas ma main à couper. Puis c'est mauvais de garder les choses pour soi, vous n'imaginez pas le nombre de maladies que ça peut provoquer (même si communiquer ne protège pas de tout non plus).
Après que tout soit clair, je n'ai pas couché sur l'épisode du tag sur ma bagnole depuis mars 2014, à dire vrai j'avais même carrément zappé et ça m'est revenu sur l'instant, mais cet exemple illustre parfaitement bien un pamphlet que j'ai déjà fait sur ce côté de ma personne qui peut apparaitre rancunier à certain(s). Je pardonne pas car j'ai pas le temps de me prendre pour dieu, j'oublie pas non plus car je ne suis pas [toujours] amnésique. Ca ne m'empêche pas de vivre et de faire des post-its, je ne suis pas rancunière, juste opportuniste et je ne manque jamais une bonne occasion de me manifester quand j'ai un truc à dire et ça m'est encore plus agréable de le faire quand on ne m'attend pas :3.

Partager sur Facebook