La personne parano, ce parasite

Y a t'il plus pénible que d'avoir à faire à quelqu'un qui n'a rien à faire de ce que vous dites sauf pour s'acharner à déformer voire à s'approprier vos propos pour nourrir des idées qui n'existent que dans sa tête? Probablement, mais là déjà, on est sur du gros level de chiantitude et je vous présente Paranoïa, sans effet de style.
Tout le monde à sa tendance paranoïaque qui prend des formes variées sans pour autant qu'elle soit majoritairement constituante de chaque individu, mais quand on tombe sur quelqu'un chez qui elle est vitale, faut s'armer de patience car on peut en faire les frais pendant longtemps.
Il peut y a plusieurs causes à la prédominance d'une tendance ou à une structure paranoïaque, à peu près autant que de sujets qui fonctionnent avec, ceci étant, ça fait tout de même deux trois fois que je croise la même articulation parano autour d'une déficience du Moi.
Cette articulation qui est tout d'abord très classique, puisque tout va bien tant que vous allez dans le même sens que la personne. Dès que vous n'êtes pas/plus d'accord avec des choses ou des faits qui la touchent directement, elle le prend systématiquement pour une atteinte personnelle, partant de là elle mettra tout en œuvre pour vous casser les couilles. Dans les faits, son Moi est tellement faible qu'elle investit l'Autre et que la moindre objection de cet Autre (investi en Autre-Moi/Autre-Objet) la met en danger principalement parce qu'elle perd l'illusion de le posséder. Toujours dans un simple cas de faible estime, la personne va vous cracher à la gueule et vous tailler un costard dans votre dos, mais quand intervient la parano, elle va en plus chercher à se convaincre de la viabilité du processus d'investissement qu'elle a mis en branle en cherchant à vous convaincre (et à convaincre les autres en passant, surtout si vous êtes "hors de portée"), que vous êtes le seul fautif de l'échec de son processus. C'est un échec qui exige réparation (ou annulation = vous reprenez votre place d'Autre-Objet), réparation qui n'existera dans sa réalité que par le biais de votre conviction ou dans celles de personnes extérieures savamment choisies. Nous sommes dans une variante du tu es avec moi ou tu es contre moi qui devient tu es à moi ou tu es contre moi.
Il lui est absolument impossible de prendre en compte ce que vous dites, ce serait réellement destructeur et elle n'a pas la capacité de l'assumer, voilà pourquoi elle vous ignore en tant qu'individu [qui dispose de son propre libre arbitre]. Elle ne relève jamais vos arguments non plus, préférant vous appliquer à vous directement les reproches que vous avez formulé à son sujet. Elle trouvera également très pratique de sortir des faits de leurs contextes initiaux pour vous charger un peu plus. A cet instant précis, la discussion (qui concrètement est plus un monologue) n'a aucun sens, vous perdez un temps fou à vous défendre de choses qui n'ont souvent rien à voir, et à reformuler ce que vous avez dit puisque vous avez l'impression qu'elle ne veut rien comprendre tant sa mauvaise foi est alarmante. En fait, le sujet parano a tout simplement une réalité différente qui est établie en fonction de ses mécanismes de défense, c'est pour cela que l'on ne peut plus communiquer avec lui dès lors qu'il estime avoir été atteint dans son Être. La seule différence entre sa psychose et une autre, c'est qu'il se base sur des faits concrets pour mieux les déformer à son avantage, ce qui rend le procédé très pervers, mais objectivement, ça n'a pas plus d'intérêt de l'écouter que d'essayer de se faire convaincre par un schizophrène que les mammouths volants existent.
Et pour avoir la paix, il n'y a que deux solutions.
Celle d'ignorer purement et simplement ses attaques ou ses tentatives d'approches (uniquement motivées par le fait de vouloir garder son illusion de l'Autre-Moi), ce qui rend la personne souvent harcelante (messages directs ou détournés soit provocateurs dans le but de vous faire réagir soit très "posés" juste pour vous ramener dans sa réalité, intrusions diverses dans votre quotidien...). Le blacklistage est aussi très utile si elle n'en a pas connaissance, car si elle se rend compte que la porte est fermée elle ira directement à la fenêtre, et les fera toutes jusqu'à la cheminée, même celle du voisin, où elle se discréditera totalement. La seconde, si d'aventure elle tente de défoncer les barrières: la plainte pour lui faire une piqure de rappel quant au principe de réalité, sur lequel elle a commencé à chier dès le départ en ne vous écoutant pas.
Est ce que ça marche? Bof... En partant du principe que j'en ai un dans les pattes qui m'envoie des messages pour commenter ce que j'écris ici à son sujet depuis 8 ans (je fais GENESIS tous les ans pour lui! D'ailleurs il m'a dit que je faisais pitié d'en être encore là... Bueno bueno), on va dire que c'est aussi efficace que d'acheter du pain et que l'euthanasie serait probablement plus appropriée. C'est peut-être extrême mais y a pas grand chose à faire pour eux si ce n'est de leur faire gober des cachets pour qu'ils fassent chier le moins de monde possible.
Toujours est il que j'ai vraiment horreur d'être mêlée à des comportements inadaptés qui ne me concernent aucunement, après si un jour ils se rendent compte qu'ils sont juste ridicules et hors propos, ils se calmeront peut-être.

Partager sur Facebook