La mort téléphonique

Ca fait milles fois que j'en parle, ça me fait toujours autant chier qu'on m'appelle pour une amex, une défisc', des panneaux solaires, les termites, déboucher mes chiottes et j'en passe (leur imagination est sans limite!). Être dans l'annuaire c'est la looZ avec un grand z et en plus, c'est tous les jours pareil jusqu'au samedi matin!
Avant j'étais sympa, mais ça c'était avant bien sûr, depuis j'ai testé mille et une techniques et sans surprise, la meilleure méthode reste de raccrocher. J'attends qu'il/elle dégoise l'intro et je raccroche direct parce que ça sert à rien de leur parler. J'ai déjà fait ce taf, je sais qu'ils ont réponse à tout, c'est leur job, et je sais que moins on en dit et plus on a de chance de s'en débarrasser rapidement. Raccrocher simplement est de loin la solution idéale. C'est impoli oui (quoique rien ne vous empêche de dire merci au revoir avant hein), mais on n'a pas demandé qu'ils appellent. Ceci étant si ça vous dérange tant que ça, voilà une alternative toute aussi rapide ou presque qui ne mettra jamais à mal votre culpabilité.
L'autre matin, sur les conseils d'une personne éclairée j'ai dit que j'étais morte et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça a été très efficace.
- Bonjour je suis Niania Nia de la société Chiante, je vous appelle [ZZZzzzZzzZ] vous êtes bien Kelly (...)?
- Non elle est morte
- ... Tant mieux!
- Je suis bien d'accord Niania!

Elle m'a raccroché au nez parce que tu penses bien qu'elle doit l'entendre 300 fois par jour celle là, moi par contre j'ai trouvé ça fantastique de me faire raccrocher au nez par une télépro, même si être morte est trop chronophage à mon gout. Je vais reprendre la bonne vieille habitude de raccrocher pendant l'entrée, et par pitié, changez de boulot!

Partager sur Facebook