Jem et les hologrammes, la review

Mon dieu qu'est ce qui m'a pas pris là! Vous n'imaginez pas à quel point j'ai cru mourir de honte tout au long du film! Très sérieusement!
Bon, j'avais le choix entre ça, et un film dénommé Cirkeln, qui est un film d'horreur suédois, et tu vois comment les suédois sont doués pour les meubles moches? Ben pour les films d'horreur c'est un peu la même chose. Donc, Jem, parce que quand j'étais petite, j'étais fan tu vois donc forcément n'ayant que ça à foutre, j'étais un peu curieuse de voir ce que ça donnait, Jem en 2016, et en film. Et même si sans avoir vu la bande annonce je ne m'attendais pas à des miracles, je n'aurais pas osé penser qu'on puisse tomber aussi bas.
Jerrica est une Youtubeuse (oui oui) qui se fait repérer par une maison de disque. Mais le morceau était tellement chiant que jusqu'ici ça reste crédible.


Nianianiayounateuloooooowne

Donc après une négociation terrible et tellement pleine de suspens, elle part avec ses soeurs à L.A. où elle sera transformée...

... En Avril Lavigne.
C'est aussi à L.A. où Synergy décide de sortir de son long sommeil, sans jamais avoir été rechargé en une dizaine d'années.

Oui je vous vois venir, je sais, c'est pas le Synergy qu'on a connu, mais comme c'est le seul truc de choupi dans le film, on félicitera les gens qui ont planché (très dur) sur le scénario d'avoir rendue la chose portable.
Bon mais à part ça, qu'est ce qui se passe? Bah euh... Jerrica résout l'énigme laissée par son père qui finalement n'en est pas une mais ça on ne le sait qu'à la fin, et puis elle signe un contrat solo aussi ce qui provoque une crise générale au sein du groupe.

Minute ouin-ouin

Mais c'est pas grave, parce qu'après elle level-up en Lady Gaga.

... A moins que ce ne soit Lady Gaga qui se soit Jemisée... Bref on s'en fout. Evidemment tout s'arrange, re-minute larmiche quand Jerrica retourne dans la maison où elle et sa soeur ont vécu avec son père puis ça repart comme en 40. Ils se faufilent avec Rio chez Starline pour récupérer les fameuses boucles d'oreilles de Jem, Rio boutte sa mère hors du siège de la direction de la maison de disque et hop, enfin un concert qui ressemble un peu mieux à du Jem!

Avec le maquillage qui va bien et presque les cheveux roses (mais pas assez VRAIMENT PAS ASSEZ!)

Et les instruments dans le plus pur cliché du dessin animé: inutiles mais décoratifs.
Si je n'attendais pas grand chose du film heureusement que je n'attendais vraiment rien de la BO, parce que c'était déjà pas glorieux en anime mais alors le film c'est pire que tout. Entrainant certes, mais diablement vomitif.
Quant aux Misfits, elles se pointent à la toute fin du film pour annoncer le second volet. Pizzazz est conforme à l'anime avec sa dégaine de pute sur le retour, encore que c'est peut-être un peu too much question mauvais gout.

Bref, c'est un nanar qui a je pense, un fort potentiel récréatif après la prise d'une substance hallucinogène, sinon vous pouvez aussi ne pas le voir tout court.

Bonsoir chez vous!

Partager sur Facebook