Fuck it!

C'est en observant le chat chasser un bidon vide sur les pelouses que j'ai vraiment commencé à me demander si cette espèce était vraiment bien adaptée à la vie en ville. Une bonne heure plus tard alors qu'il chassait toujours son bidon avec assiduité, j'en ai conclu que probablement pas.
Il n'empêche que la course infernale continue.
Je bosse énormément, j'ai pas de week-end, je suis fatiguée et si vous échappez à une tartine de petites plaintes c'est bien parce que j'ai vraiment pas le temps de me répandre ici. Toujours est-il que j'ai décidé d'arrêter totalement de bouffer asiatique et que je vais revenir (un jour hein, pas maintenant), avec plein de trucs neufs parce que je sais pas comment expliquer ce qui s'est produit l'autre jour mais j'ai eu comme une prise de conscience assez désagréable mais très utile puisqu'elle m'a en quelque sorte obligée à me sortir les doigts du fondement. Je sais pas où j'étais ou ce que j'ai branlé mais n'importe quoi. Bref, vous verrez les nouveautés avant de me voir revenir.
Face à la masse très conséquente de taf derrière laquelle je croule actuellement, je suis très agréablement surprise d'être si cool. Y a quelques mois pour moins que ça j'aurais été me cacher dans un tiroir mais là j'avoue que ça glisse. Je suis totalement détendue, de toute façon ça n'avance pas moins vite que quand j'étais stressée et très franchement c'est nettement plus agréable de travailler comme ça. J'ai définitivement arrêté de me foutre en boule à la moindre merde, si elles se décident à tomber qu'elles le fassent, je traiterai les dossiers en fonction de l'urgence, c'est ma politique Fuck it, ça marche d'enfer.
Et ça marche pour tout sauf en ce qui concerne l'informatique.
Je bosse sur trois PC sous Windows, deux sous 7 et un sous W10. On pourrait croire que quelle que soit la version comme il s'agit de Windows la capacité d'emmerdement est forcément multipliée par le nombre d'install. C'est faux. Je n'ai jamais eu aucune merde avec 7, mais avec W10 c'est carnaval. Entre les mises à jour au démarrage qui durent et qui durent et qui n'en finissent jamais et qui te font perdre plus de deux heures (oui oui et avec un SSD les enfants), les mises à jour à l'arrêt qui n'en finissent tellement pas non plus que tu montes dans la voiture avec ton laptop toujours en train de s'éteindre parce que t'as tout simplement envie de rentrer chez toi et que fuck it à la fin, les programmes qui plantent sans raison et qui retombent en marche sans plus d'explication et si possible quand ça leur chante après que tu te sois royalement faite CHIER (oui CHIER-EN-GROS) à trouver une solution, tu finis par trouver des raisons d'acheter une hache et tu te demandes vraiment si W10 est un outil ou bien un pieu dans le pied, ici, le tien et surtout le mien quoi.
S'ajoute à cela les scripts qui te bouffent presque la totalité d'une journée à cause d'un bug qui vient de nulle part (et pour le coup c'était vrai, ça venait vraiment de nulle part) et qui d'un coup de baguette magique finissent enfin par faire ce qu'on leur dit de faire, au bout d'un moment tu t'aperçois que durant la dernière MAJ et précisément celle qui a duré deux heures, Windows a pris la liberté d'installer Arte TV.

Bref. L'informatique et moi, ça dure depuis très longtemps, c'était même mon boulot. J'ai assemblé des centaines de machines, j'en ai réparé tout autant, peut-être même plus je ne sais plus et c'était très rigolo. Aujourd'hui par contre ça ne m'amuse plus du tout et même que ça M'EMMERDE-EN-GROS. J'ai pensé à acheter un mac mais j'ai pas plus le temps pour ça que de downgrader W10 à W7 alors j'ai décidé de prier.
A côté de ça j'ai enfin reçu les derniers accessoires pour le studio, j'en teste une partie demain car j'ai besoin de photos. En temps normal j'aurais attendu d'avoir fait mes racines mais présentement fuck it ça aussi.
Et sinon, on a trouvé le NIF #PrivateJoke.
En vous souhaitant la bonne nuit :).

Partager sur Facebook