File te cacher vilaine!

C'était déjà pénible de sortir dehors avec tous les trucs moches un peu partout, maintenant faut dealer avec les meufs qui se maquillent trop et mal.
Y avait les extensions de cheveux mal posées et mal entretenues qui ne font jamais illusion, les faux ongles, les faux yeux, maintenant la mode, c'est de se planquer derrière un contouring loupé à la Uma, d'avoir "bonne mine" donc le teint orange, le sourcil redessiné de préférence presque au milieu du front façon symptôme post lifting (avec les poils qui dépassent c'est encore mieux), le liner qui prend une envolée extrême rarement justifiée, la croute de mascara (les paquets c'est so 90s) et la bouche façon j'ai un conjoint violent.


Albin, outré(e) avant sa sortie hebdomadaire au Carrefour Contact

Pour celles qui ne l'auraient pas encore compris, vous pourrez vous mettre autant de couches de fond de teint/poudre que vous voudrez, vous n'aurez jamais l'air photoshopé, et tous les produits estampillés "photoshop" ou assimilés n'y changeront d'ailleurs rien. Vos points noirs, votre acné et vos cicatrices se verront toujours, à moins que vous ne refusiez qu'on vous approche à moins de 10 mètres. Le pire étant pour les rides et autres plis d'expressions: sous ce placard ne bougez surtout plus sinon tout va se marquer puissance 20, et si vous n'avez pas encore 50 ans vous en aurez quand-même l'air passées 16h30.
C'est moche, mais c'est ainsi.
Reste que ce qui me répugne le plus, parce que je suis petite et que mes yeux tombent toujours à cet étage: c'est les bouches.

Je sais c'est crade, mais ça aurait pu être pire: j'en avais trouvé une autre avec un bonus repousse de stache

Le rouge à lèvre appliqué autant sur la bouche qu'autour, le gloss, cette merveilleuse invention qui finit toujours ailleurs que là où on l'a mis, qui fidèle à lui-même, fait n'importe quoi et au final, ce dégueuli visuel sombrement dégueulasse qui te donne juste envie de dire à la meuf soit d'aller se laver soit de s'écarter avec sa poussée d'herpès. Et pour peu qu'elle pue de la gueule et que son gloss soit parfumé, t'as gagné ta journée, mais ça, c'est un autre débat qui n'aura pas lieu aujourd'hui.
Ces combines de maquillage très appuyées ne sont pas nouvelles, c'est juste qu'elles n'étaient pas encore arrivées dans la rue. Elles sont communes voire systématiques sur les tournages et en pré-shoot. Parce que quand t'as des sources lumineuses dans la gueule qui écrasent et blanchissent, tout a intérêt à être bien marqué pour que le rendu soit le plus naturel possible. Sous une lumière naturelle par contre c'est catastrophique. Catastrophe que j'ai pu apprécier à sa juste valeur lors du tournage de Game one où quand je suis sortie fumer pendant la pause, je me suis aperçue que la maquilleuse m'avait transformé en Dani Filth.

Dani Filth et sa manucure sénégalaise

Et si je ne me suis démaquillée qu'en arrivant à l’hôtel c'est bien parce qu'il faisait nuit, car même si pas grand chose ne me dérange ça m'aurait fait mal au cul d'avoir l'air d'un clown mort.
Après vous allez me dire on s'en fiche de qui se maquille comment: oui! OUII! Mais putain...

Partager sur Facebook