Et passe le bonjour à ta mère!

Bien qu'ayant mes boites Gmail depuis pas mal d'années maintenant, je suis définitivement tombée dans l'engrenage Google après avoir eu mon smartphone Android en 2012.
C'est exactement à ce moment là que j'ai découvert à quel point il était simple que la terre entière suive la moindre de tes actions, voit la plus petite photo (si ce n'est pas toutes!) et limite, sache à quelle heure t'as été chier la dernière fois. Arrivent ici les paramètres de confidentialité qui configurés correctement devraient protéger ta vie privée. Normalement.
J'ai deux comptes Gmail dont deux pages G+, une perso et une professionnelle, les deux étant bien distinctes avec des paramètres de confidentialité suffisamment opaques pour qu'on ne fasse pas le lien entre les deux, en tous cas ça a fonctionné jusqu'à il y a peu.
Y a quelques jours je reçois un SMS d'un patient... Sur mon téléphone personnel. J'ai trouvé ça bien évidemment bizarre mais j'avais pas le temps de me pencher sur la question. Puis un autre, et puis un en direct ce matin alors que la personne était dans la même pièce que moi. Sur le moment je me suis dit que soit les iPhone 6s étaient copains de base et avaient la possibilité de s'envoyer un iMessage entre-eux (je préfère rester dans l'idée que cette idée est bien trop farfelue pour exister, maintenant ou jamais), soit... Y avait du Google derrière tout ça.
Mon numéro perso étant configuré en backup sur mon compte Google perso, et le pro était sur les deux. Sur tous l'interdiction de me retrouver grâce au numéro était activée et le numéro perso n'était pas visible... Du coup... Paramètres de confidentialité mon cul, si dans la théorie ça doit fonctionner, doit y avoir une faille quelque part ou un truc mal branlé.
Je ne me sers pas de G+, mais comme ce compte est relié à mon compte YouTube et qu'il est compliqué de virer le lien vers ce dernier (en fait j'ai juste pas trouvé), et que sur YouTube était présent le lien vers mon blog... Paye ton putain de bordel si jamais des patients se décident à fouiner. Au final, ça m'a tellement cassé les couilles (et je reste vraiment polie) que j'ai choisi de tout dégager et d'enlever tous les liens existants entre les comptes et les différentes plateformes G.
Supprimer un profil G+ n'est pas compliqué, il vous suffit effectivement de cliquer sur un lien et de confirmer la suppression, mais quand on se met à visiter les différentes options inhérentes à l'action, ça devient flippant. Par exemple, en plus de conserver ton historique YouTube, et bien Google conserve toutes les photos que tu envoies via Hangout, même les photos où t'es à moitié à oilp au bord de la piscine en train de faire ta pétasse et même celle où tu dégueules dans un seau steplé!!!!!!!!

Et toutes les photos que tu as balancé sur Blogspot il y a 10 ans (sisi) (alors que moi-même je ne me souvenais pas que j'avais eu un jour une activité sur ce truc). Pas que ça ne me fasse pas plaisir de recroiser des vieux souvenirs, loin de là, mais ce qui m'embête, c'est qu'ils soient je ne sais où à la portée de n'importe qui. Ça a suffit à me convaincre de... Tout foutre à la poubelle pour commencer (côté user en tous cas, le reste...), et de tout simplement me séparer de Google pour mon utilisation personnelle.
Finalement je suis vraiment pas mécontente d'avoir un iPhone, même si vous aurez raison de me dire que c'est pas mieux, mais vous savez, si les joujoux Apple ont tant de succès, c'est que bien avant d'être agréables à l’œil, ils sont surtout développés pour les gros débiles (dont je fais partie on a dit, pas la peine de s'offusquer là-bas au fond), du coup comme les avertissements/notifications en tous genres ne dépassent pas 10 mots, c'est assez simple au final de savoir ce qui est en train de se passer, qu'est ce qui va se synchroniser, s'enregistrer ou s'archiver. Chez Android/Google, ils vous pondent un laïus de 100 lignes en size 8px que personne ne lit mais que tout le monde accepte sous peine de s'asseoir sur des fonctionnalités essentielles. Au moins là, je suis presque sûre que je ne laisse rien trainer par inadvertance, mais le plus dur là, c'est qu'il va falloir que je fasse le deuil du nouveau BlackBerry. Ça Ginette, ça fait vraiment mal au fion.

Partager sur Facebook