De passage

J'escalade doucement mais surement les paliers de la nervosité depuis trois ans et l'autre soir en me couchant, après avoir passé un sale moment ponctué par une belle trouille, je me suis rendue compte que cette fois, dire que j'allais lever le pied n'allait pas être suffisant, il fallait vraiment le faire, et le faire définitivement. J'ai déjà ralenti la cadence pour moins que ça, le problème c'est que je finis toujours par retomber dans mes travers. Quoiqu'il en soit, j'sais pas ce que mon corps est en train de trafiquer mais j'ai comme l'impression que le prochain level va vraiment pas être cool du tout et j'ai vraiment pas envie d'en savoir plus.
J'ai pas un planning super adapté pour la branlerie mais malgré tout dès le lendemain je me suis mise au pli: désormais, quand je n'ai rien à faire, au lieu de chercher des trucs à faire (que je trouve évidemment toujours), et bien je ne fais rien.

On m'a conseillé des vacances mais c'est bien la dernière des choses dont j'ai envie. Finalement, de ne rien faire m'a donné du temps pour faire un rapide état des lieux qui est plutôt bon, ce n'est donc pas le moment de prendre un quelconque retard ou de prendre une pause. Au jour d'aujourd'hui je pense qu'il est plus important pour moi d'apprendre à gérer mon stress au quotidien plutôt que d'organiser une fuite, qui n'aura pas les effets reposants escomptés de toutes façons.
Je me repose, je ne fous rien dès que je peux, et je m'occupe aussi de la boutique, dont je parle beaucoup mais qui effectivement, met un temps certain à arriver. Contre toute attente, je ne me mets pas la pression avec ce shop, je me moque qu'il soit en ligne dans un mois ou l'an prochain, j'essaie de faire les choses bien.
Il y a eu et il y a toujours beaucoup de travail en background puisqu'au delà de la réalisation de la boutique en elle-même, cette fois je vais travailler avec deux laboratoires distincts, ce qui sous entend qu'il faut accorder les violons donc envoyer beaucoup tests, et comme je travaille sur deux types de supports, tout est multiplié en fonction. Pour l'instant je ne me prononce pas sur la finalité, mais cette fois, mon but est clairement de proposer des tirages encore meilleurs que les précédents. Ceci fait j'arriverai peut-être à commencer la prochaine version de mon portfolio, chose pas franchement pressée non plus puisque je ne prends plus aucun shooting, sauf projets créa susceptibles de m'intéresser c'est à dire que les books et autres photos de famille c'est un gros NON. La photo-pour-bouffer, c'est terminé pour moi, ce qui ne veut pas dire que je travaille gratuitement, je vous vois venir. Ceci étant dit, je ne vous cache pas que je n'ai jamais eu autant la paix que depuis que le site est fermé et que je ne reçois plus ce type de demandes, mais j'aurai certainement l'occasion d'en reparler prochainement.
En vous souhaitant un bon week-end (chanceux que vous êtes).

Partager sur Facebook