Comme un ptit coup de vide

C'est encore une grosse semaine qui se profile, à la base j'avais décidé que je ne faisais rien (= rien de chiant/stressant) aujourd'hui, et puis finalement, je me suis retrouvée à faire un peu tout, mais rien de très pénible quand-même.
L'idée de base c'était de configurer le studio et d'aller remettre une couche d'enduit au boulot car... C'est pas l'trou mais la date du déménagement approche assez vite et avec tout ce qu'il y a à faire j'ai tout intérêt à mettre un petit coup d'accélérateur. Au final, alors que j'attaquais le studio, je me suis dit que ce n'était plus possible et qu'il fallait faire quelque chose dans mon dressing chez ma mère. Certes, ça rien à voir avec la choucroute mais en ce moment c'est pas exceptionnel non plus, en allant me faire un thé je peux très bien avoir l'envie soudaine de prendre un bain, faut pas chercher à comprendre. Le principal problème avec ce dressing étant que j'ai vraiment vraiment, mais vraiment énormément de chaussures et vraisemblablement pas assez de pieds car pour plus des trois quarts, je ne les porte plus. Ça plus les cartons vides dont je ne me sers pas, que j'ai toujours voulu jeter mais qu'on m'avait dit "qu'on sait jamais tu peux en avoir besoin", au final c'était juste le bordel et c'était plus gérable.
Tout d'abord, n'écoutez jamais les gens qui vous disent que ça peut servir. Certes, ils n'ont pas totalement tord, mais dans les faits, si sur l'instant on ne trouve pas d'utilité à la chose, m'est d'avis qu'il vaut mieux s'en débarrasser fissa dans le sens où ça va nous faire chier pendant des mois voire des années pour que ça termine à la poubelle. C'est un peu dommage.
Donc j'ai mis je ne sais combien de paires de chaussures à la poubelle, pas uniquement parce que je ne les portais plus, mais aussi parce qu'à force d'être oubliées dans les dédales de mes montagnes (au sens propre oui) de chaussures, elles se sont tout simplement décomposées dans leur coin. J'ai cassé les boites et autres cartons et au final, et bien c'est un peu plus aéré et c'est pas si mal. Tant qu'à y être je les ai classées, histoire de savoir où se trouve quoi et que la prochaine fois que je décide d'y mettre le nez je ne trouve pas de nouvelles paires en décompositions. Demain je me suis mise en tête de plier correctement Foudre de dieu, qui pour une tente trois places prend la place d'une yourte, ce qui encore une fois est un peu con.
Dans la foulée j'ai remis la main sur mes patins (vous en entendrez parler demain normalement) qu'il faut que j'aille faire affuter, et mes rollers.
Je ne sais pas combien de temps ça faisait que je n'avais pas mis les pieds dedans, mais sachez que c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas trop. C'est donc tout naturellement que j'ai soudainement eu 14 ans et que j'ai pourri de traces noires le couloir chez ma mère, nettement moins contente que moi pour le coup, mais j'suis pas vache, j'ai nettoyé. Je n'ai pas pu résister non plus de remettre mes patins de hockey et là encore rien ne change, je suis comme dans des chaussons, c'est formidable, c'est fabuleux mais bon, vous ne pouvez pas comprendre. Sortie de là je me suis dit que j'étais vraiment trop conne de ne plus aller à la patinoire, surtout qu'une partie des habitués qu'on était y va encore et que je suis sûre que ce serait terrible! D'un autre côté, ces dernières années ont été compliquées et... J'avais pas spécialement le temps de tourner en rond, même sur la glace. Mais qui sait, c'est peut-être le moment de s'y remettre.
Finalement je n'ai jamais fait mon setup de studio et je suis partie au boulot faire l'enduit.
En sachant que ce légendaire trou est énorme et qu'il aurait mieux valu carrément changer la plaque de placo, c'est un peu la merde mais ça avance... Faut juste plusieurs couches quoi et comme ça met un temps infini à sécher, j'espère que demain ce sera terminé pour attaquer la peinture au plus vite et me barrer de là car je n'endure plus cet endroit du-tout. Pour autant je ne me projette pas non plus encore dans l'autre mais ça, c'est une autre histoire.
Afin d'anticiper au mieux le déménagement je redistribue tout ce qui n'a pas à être là-bas à sa place initiale, je rapatrie encore des... Chaussures (je me rends compte que j'en ai vraiment partout et que c'est pénible), je commence à mettre ce dont je ne me sers pas dans des cartons, je compose pour que ça ne fasse pas trop vide malgré tout et je me pose beaucoup de questions nulles comme de savoir si je vais remettre mon aquarium là-bas ou pas et quel type de lustre il faudrait pour remplacer la boule chinoise, questions qui arrivent aussi vite qu'elles s'effacent puisque je m'en fous.
D'ailleurs je commence un peu à généraliser le fait que je m'en foute, et je me sens clairement plus légère depuis hier où j'ai laissé une gamelle sur le divan, une gamelle qui n'était pas à moi qui plus est. Ça ne me fait ni manger plus ni dormir la nuit mais putain j'ai fait ma petite épiphanie et ça m'a fait du bien à l'âme.

Bref, si je ne décide pas de faire un saut dans le jacuzzi, normalement demain il devrait y avoir un nouveau tag en ligne ici-même.
A très vite le monde <3

Partager sur Facebook