Cher petit François [de Noël]

J'espère que tu vas bien et que tu as passé une meilleure journée que la mienne. Ici il a fait gris, il a plu, le temps était finalement complètement déprimant et en plus quoi qu'on fasse on était obligé d'entendre tes conneries. Pour 2016, puisqu'on ne doit pas vraiment compter sur toi pour résoudre notre problème de terrorisme, envisages-tu au moins la possibilité de te taire? Ce serait super cool.
Pendant que je dépliais mon sapin de Noël, j'étais en train de penser à cette idée de mettre un drapeau français devant chez moi pour rendre hommage aux victimes et, je crois qu'en cette lugubre journée c'est le seul truc qui m'ait fait rire. Et comme une bossue qui plus est mais ça, c'est les nerfs.
Avant ces attentats, oser brandir un drapeau tricolore était considéré comme du nationalisme, et aimer sa patrie sous-entendait bien évidemment qu'on votait FN. Ce non-sens, n'est pas tout jeune et il a tellement bien fait son chemin que maintenant la plupart des gens considèrent le drapeau français comme une vulgaire faute de gout. Je ne sais pas qui est à l'origine de ce dérapage, probablement que c'est dans la continuité de la sainte discrimination positive de ton ex mais toujours est il qu'aujourd'hui le patriotisme est en voie d'extinction, parce que si t'es patriote évidemment c'est que t'es raciste.

Et donc aujourd'hui, arrive l'ère du drapeau décomplexé, et je reprends volontairement ce mot car je trouve que c'est assez gauchot pour aller dans le patté. Le drapeau sur lequel les politiques ont tellement chié est absout de ses pêchés d'extrémismes et est enfin digne de servir tes intérêts, par conséquent, je dois drapoter mon carreau avec les couleurs de mon pays en hommage aux victimes... Et t'as pas honte.
Au delà des victimes, et de leurs familles qui auraient probablement largement préféré avoir les proches qu'ils ont perdu auprès d'eux, et encore au-delà du fait que ce qui se passe en France depuis le début de l'année soit innommable, le seul truc que je vois, c'est ton échec et celui de tes prédécesseurs. Donc non, pour cette raison je ne sortirai pas un seul drapeau et encore moins parce que tu le demandes. Tu n'es pas en droit de réclamer quoique ce soit de ce peuple que tu n'es pas plus capable de protéger que tu ne sais t'habiller correctement. C'est bien beau d'amuser la populace avec des petits rassemblements, des bougies et des drapeaux ("Dash" 2 en 1 doit grave se marrer), mais au bout d'un moment, François, faut bouger tes présidentielles fefesses et faire quelque chose de concret parce qu'après le brillant constat du le monde il est méchant, il est pas gentil, you can be do what we want to do* quelque chose et quick. Par contre là où ça laisse une once d'espoir, c'est peut-être qu'à partir de vendredi, si l'envie nous prend d'avoir le drapeau de notre pays dans notre jardin, on ne sera peut-être plus regardé de travers.
Quoiqu'il en soit, ce que je viens de dire n'engage que moi, je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit du bienfondé de ma position et j'espère bien que les gens feront comme ils l'entendront. Même si de mon côté je ne bougerai pas, je serai très contente de voir mon pays en bleu blanc rouge, des couleurs qui lui vont à ravir et qu'il devrait porter tous les jours sans attendre que des gens meurent**!

Bonne soirée le monde.

* Je n'ai aucune idée de la signification de cette phrase, probablement pas plus que son auteur, mais je trouvais sympa de la caler là.
** Je ne vote pas FN, je ne vote pas à droite, ni à gauche, ni au milieu.

Partager sur Facebook