Après 10 ans de harcèlement, le bilan

Ça fait quelques temps que je m'interroge sur l'éventualité de faire un post au sujet de ce truc absolument sordide sur lequel je me suis toujours tu afin de ne pas envenimer la chose, mais je ne voulais donc pas en parler ici avant d'être à peu près certaine que ça allait se terminer.
Dernièrement les choses ont bougé d'une manière totalement inattendue alors que je venais de réunir tous les éléments pour déposer plainte et, bien que cela fasse déjà quelques jours que j'ai une paix royale, j'ai du mal à être convaincue que c'est bel et bien fini. En 10 ans, il y a toujours eu des hauts et des bas, des absences suivies par des retours de plus en plus oppressants de la personne harcelante, faits rendant très compliqué mon positionnement aujourd'hui.
Comment vous dire que j'ai plus vraiment l'habitude d'être tranquille après dix longues années à vivre périodiquement sur le qui-vive? Sans dire que ça a été tendu tous les jours, ces 4 derniers mois ont par contre été les plus pénibles et écrasants. Harcèlement, menaces et finalement mise à exécution des menaces... Et je peux pas dire que sur ce coup là j'ai pas eu une bonne étoile car il s'en est fallu de peu. Encore aujourd'hui je ne préfère même pas imaginer ce qui aurait pu se passer!
Pas mal de monde m'a demandé pourquoi je n'avais pas déposé plainte et la vérité... Est que je n'ai jamais vu une plainte aboutir, donc en dix ans, ça ne m'a jamais traversé l'esprit. J'en ai déposé qu'une dans ma vie qui n'a abouti à rien, et dans mon entourage ceux et celles qui l'ont fait ont récolté le même résultat, parfois même si le motif était grave. On peut donc conclure que si je me suis sentie dans l'obligation de constituer un dossier pour me pointer au commissariat c'est vraiment que j'étais dans un désespoir profond. Ce qui était d'ailleurs le cas. Mon opinion n'engage que moi, il n'est basé que sur mon expérience et mes constatations, je ne sous-entends pas que la justice ne fait jamais son travail, mais plus simplement, il existe un delta monstrueux entre Enquête d'action et consorts, et la réalité. Bref, pour conclure, ce harcèlement me bouffait déjà la vie et m'empêchait déjà de vivre normalement dans certains aspects de mon existence, ce n'était pas prioritaire d'aller perdre du temps en blabla dans un bureau même si le temps était pourri... Et qu'il l'est toujours.
Dans tous les cas j'espère que cette fois, c'est vraiment la bonne et que je n'entendrai plus jamais parler de ce type. Par précaution je n'irai pas plus loin publiquement, mais je tenais à remercier toutes les personnes qui m'ont aidé et/ou soutenu dans ce merdier.
Et j'invite ici les membres du site à se connecter afin de lire la totalité de ce post. Pour les autres, je vous souhaite une belle journée, une belle soirée, une belle nuit, comme d'habitude: c'est selon ;).