Allo psy gratuite

Les enfants, c'est le moment de faire une petite mise au point.
Depuis que j'ai remis le formulaire de contact en ligne, je reçois régulièrement des messages de personnes totalement inconnues qui m'exposent leurs problèmes afin de trouver des solutions, ou bien qui cherchent juste une oreille pour s'épancher, on va dire que ça varie.

Dans un premier temps, je suis touchée que vous pensiez à moi, j'aimerais bien vous aider mais je ne peux pas et je vais rapidement vous expliquer pourquoi.

1. On ne se connait pas
Je ne sais pas qui vous êtes, je ne connais pas votre histoire, et aussi détaillé que puisse être votre message, je ne vais pas pouvoir vous aider car je ne prendrai jamais le risque de vous aiguiller ou d'établir un diagnostic si je n'ai pas des bases viables. A noter aussi que je ne suis ni numérologue ni médium, je ne vais donc pas vous dire si votre situation va s'arranger en 2015 (soit le lolmail de la semaine, sisisi).

2. La méthode est discutable
Il y a des psy qui proposent des thérapies par mail, pour ma part je ne le fais pas car je ne trouve pas la méthode appropriée. De ce fait, je n'investis pas de temps dans de longs échanges de messages dont les résultats seraient hypothétiques. Si vous souhaitez entamer une thérapie de cette nature, je vous invite à contacter une personne qui procède de cette manière.

3. C'est mon métier
J'ai fait 7 ans d'études, elles m'ont couté presque 10000€ sans compter les à-côtés. Je les ai faites dans le but d'exercer une profession que j'aime et je me bats tous les jours pour essayer d'en vivre convenablement depuis quelques années maintenant. Je ne demande à personne d'appuyer ou d'approuver mon choix mais par respect pour ce dernier, merci de considérer le fait que je ne travaille pas gratuitement. Il est évident que l'amalgame psy/amie peut être rapide mais je suis pas Evelyne Leclercq (qui illustre cet article, pour ceux qui n'étaient pas nés), c'est à dire que je ne peux pas être votre copine (cf point 1), et que par mail, je ne peux pas être votre psy non plus (cf point 2).

4. Le poids de l'argent
Le sujet est délicat mais mérite néanmoins d'être abordé, à savoir que n'importe quelle personne travaille mieux quand elle est payée d'une part, et d'autre part, les patients avancent plus rapidement quand ils payent (ET OUI!). Ce n'est pas être vénal que de vouloir gagner de quoi bouffer, vous mêmes n'accepteriez probablement pas d'aller bosser sans salaire, vous avez des factures à payer, des courses à faire, un loyer et peut-être des gosses à nourrir. Moi aussi, enfin sans les gosses, mais j'ai deux loyers et toutes les charges en double ce qui revient au même. A côté de ça, il m'est arrivé de faire des thérapies "gratuites" et j'ai pu moi-même constater que dans 98% des cas, le patient qui ne s'investit pas financièrement dans sa thérapie ne travaille pas et n'avance pas. Ce n'est donc pas vous rendre service si vous souhaitez aller mieux un jour.

5. Ceci est mon site personnel
Certes, tout le monde est au courant de ce que je fais, mais encore une fois, ne mélangeons pas tout. J'ai déjà eu des personnes qui m'ont connu ici, en consultation. Si ça ne vous dérange pas, sachez que moi non plus, c'est donc tout à fait possible de travailler ensemble mais dans un cadre classique et non autrement. Je ne souhaite pas que l'on me contacte via mon blog pour résoudre des problèmes qui font appel à mes compétences professionnelles.

6. Humaine mais pas concierge
Évidemment, quand on ne veut pas aider quelqu'un, c'est qu'on est insensible, inhumain et j'en passe, a fortiori quand on a les capacités de le faire aller mieux. Mettons les choses au clair.
Mon métier me passionne, pas vos problèmes qui ne sont pas les miens (j'en ai déjà, je vous remercie). Même si je ne vous connais pas, dans l'absolu, je préfèrerais que vous alliez bien et si j'en avais rien à foutre du mal-être des autres, je ne ferais pas ce boulot. Ca me fait plaisir de vous aider à déterrer vos cadavres et de vous voir sortir de chez moi plus légers, mais ça doit se faire d'une certaine manière et pas d'une autre et c'est ce que j'essaie d'expliquer dans ce post.
Donc, si vous considérez que de vouloir faire son boulot dans des conditions appropriées c'est être abject très bien, mais, ce n'est toujours pas mon problème.

Pour conclure, si vous souhaitez commencer une thérapie ou une analyse, je vous invite à vous tourner vers un professionnel de votre choix et si ce choix se porte sur moi, à tout simplement prendre rendez-vous, je consulte en cabinet et par téléphone.
Merci.

Partager sur Facebook