À propos du câblage

S'il y a quelques années que j'ai appris à mesurer la toxicité potentielle de mes semblables et à quel point il était nécessaire dans la vie de se séparer des personnes qui nous emmerdaient, volontairement ou non. Si j'étais déjà au level Ninja (ahah) en matière de disparition soudaine, mais jamais sans raison, là je dois être au niveau Jedi.
En début d'année mon job était ma bulle de paix, les petits problèmes des gens étaient rafraîchissants. Depuis cet été c'est plus la même du tout et il est peut-être (sûrement même) temps pour moi de bouger et de me spécialiser enfin dans ce que je veux faire.
Je ne dénigre absolument pas les gens à petits problèmes, n'importe lequel même infime peut faire un mal de chien. Mais dans la plupart des cas, au pire c'est chiant mais ce n'est jamais bien grave, car derrière se trouve souvent une difficulté à entendre ou à s'exprimer. Pourtant, s'il y a bien une base à maîtriser dans la vie c'est sûrement celle de la communication.
Il n'y a pas de façon universelle de le faire, sinon ce serait bien trop facile et je serais aussi bien trop au chômage, mais il appartient à chacun de trouver la sienne. Ce n'est pas une solution miracle car nous ne serons jamais en capacité de communiquer avec tout le monde pour autant, ce qui n'est pas bien grave en soi, par contre ça évite beaucoup de déconvenues pour la suite.
Dans le cas présent, ma demande n'avait rien de bien compliquée, mais partiellement puis totalement, je me suis retrouvée face à un de ces fameux problèmes de communication, l'exemple parfait du "on ne peut pas communiquer avec tout le monde", le paramètre principal dans l'histoire étant que pas tout le monde ne veut communiquer avec nous. Soit.
Ça ne me dérange pas dans l'absolu, je le dis souvent (et je remercie quelqu'une qui se reconnaitra pour la piqure de rappel ;) ) mais on est assez nombreux sur cette planète pour trouver d'autres personnes qui veulent échanger avec nous... Sauf quand c'est à mon détriment. J'ai pas envie de communiquer avec tout le monde non plus mais quand même, sur des trucs importants j'estime qu'il est nécessaire de faire un effort, ce qui n'est pas le cas de tout le monde et comme on ne peut pas demander aux autres d'acter comme nous le ferions, encore une fois: soit.
Je suis absolument chiffonnée par cette situation car je ne l'explique pas et que personne n'arrive à m'expliquer non plus, l'intéressé encore moins. Mais en l'absence de toute théorie recevable, tout le monde et moi la première, en arrive malgré tout à la même conclusion: casse-toi, chose logique dans cet extrême silence. Alors... Me voilà en train de me casser pour des raisons obscures, qui n'arriveront probablement jamais à ma connaissance et quand bien-même ce serait le cas il sera certainement trop tard. C'est tellement improbable que j'ai l'impression d'avoir 14 ans et d'avoir cette impression me contrarie fortement.
Mais ok! Soit encore et toujours!
Ce qui me dépite c'est qu'il n'y avait vraiment rien de compliqué et que je ne sais pas ce qui complique la situation. Je m'assiérai joyeusement sur tout ça quand je serai officiellement partie, chose en passe d'être actée en tous cas je l'espère car continuer comme ça est impossible ou continuer avec cette gamelle au cul est improbable. Whatever... Ce n'est pas ce qui m'empêche de dormir la nuit, mais ça a soulevé chez moi un questionnement sur le comment je pourrai faire pour éviter que des personnes peu fiables et lunatiques se frottent à moi. Il ne me semble pas avoir perdu de temps mais j'aurais vraiment apprécié qu'on ne rende pas ma vie plus compliquée qu'elle ne l'est déjà car au final c’est moi qui torche et j'en torche déjà plus que je ne devrais. Au vue des éléments en ma possession c'est à dire très peu, j'ai une ébauche de réponse que j'ai déjà mise en application à savoir que j'ai fermé ma gueule et que je continuerai à la fermer jusqu'à ce que je ne puisse plus (ce qui j'espère, n'arrivera jamais).
En attendant, je vais clôturer tout ça en faisant en sorte que ça ne parte pas en conflit inutile et avancer. J'avais pensé à laisser pisser, finalement après réflexion j'ai essayé pour ne pas regretter, et la finalité me semblant aléatoire, je n'ai pas envie d'investir plus d'énergie là-dedans.
Le second point sur lequel je fermerai ma bouche dans le futur, c'est sur le fait de dire à certains que je n'attends rien d'eux, car parfois, on dirait qu'on peut tomber sur des personnes qui prennent ce que vous dites au pied de la lettre, qui plus est c'est un mensonge car j'attends quelque chose de tout le monde: qu'on ne me fasse pas chier.

Share this post now!
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someoneShare on VK
Thématiques : - - -