A la gloire de la photo de bite

Y a deux semaines de cela je me suis attaquée à quelque chose qui m'est apparu ces 8 dernières années comme insurmontable: le rangement de l'étagère de mon bureau.

Parce qu'en tant que geek, l'étagère du bureau, c'est un joyeux mais magistral bordel de câbles, vis, trucs USB divers, encore des câbles, des vieux DD, des barrettes de RAM, des vis dans des boites, et puis des câbles et surtout 4 spindle de CD + 3 autres piles. J'ai pas compté combien y en avait mais tous empilés ça faisait ma taille et forcément, sur le nombre, seule une dizaine étaient légendés, et pas par moi. Ca fait 8 ans aussi que je n'ai rien gravé mais je me souviens parfaitement qu'à la fin de chaque gravure je me disais toujours qu'un jour j'allais regretter de ne rien marquer dessus, et bien ce jour est arrivé et, il a même duré plusieurs jours.
Très courageusement je m'y suis collée, j'ai rempli quelques sacs poubelles (ma quatrième passion dans la vie) et j'ai commencé à passer tous les CD.
Fort heureusement, le CD ayant vraiment une durée de vie limitée, environ 1/4 a été géré très rapidement par HandyBag, le reste aussi si je prends en compte le tas de merdes que j'ai retrouvé. Définitivement le CD n'était pas une denrée très chère à l'époque.
La bonne nouvelle, c'est que j'ai retrouvé environ toutes les versions de mon site même la toute toute première. Grand moment d'horreur et de pétrification quand j'ai mis le nez dans le code HTML que je ne maitrisais point du tout à l'époque. De même que j'ai retrouvé des vieilles photos attenantes et ce fut cette fois un grand moment de solitude: il est vrai que dans l'absolu ça fait pas super plaisir de vieillir mais je suis quand-même super contente de ne plus avoir 18 ans. Dans un tout autre registre, Internet n'étant malheureusement (?) plus ce qu'il était à l'époque à bien des niveaux, j'ai remis la main sur un dossier de photos de bites impressionnant. Ce dossier a une [longue] histoire, c'était aussi notre première étude cyber-sociologique avec Anne-Lise et le sujet était: combien de photos de bites peut on récolter en tant que fille sur internet, sans le demander et sur une période de 2 ans. Réponse: 1875.

Messieurs, peut-être que ça vous excite d'envoyer la photo de votre bite à des filles que vous ne connaissez pas sur la toile, mais sachez que personnellement, recevoir la photo de la bite d'un inconnu me fait au mieux rigoler. C'est d'ailleurs ce que j'ai encore fait: j'ai ri, j'ai détruit le CD qui contenait le dossier et maintenant, je regrette un peu de ne pas en avoir fait un poster-patchwork. Bref...
Mais s'il y avait un bon quart de CD avec des données, le reste, c'était de la musique. Très franchement heureusement que j'étais seule car il est évident que j'aurais bien eu du mal à justifier la présence des 2be3 et de Bernard Minet sur certains. Ne me jugez pas, Bernard Minet était un grand classique à fond dans la bagnole en arrivant sur le parking de l'Aposia. Toutes merdes à part, j'ai retrouvé tous mes albums de Pink et Madonna, ce qui me fait une belle jambe puisque je suis abonnée à Spotify et que ce sont deux artistes que je n'écoute plus, mais ça m'a profondément agacé d'avoir pété des piles plusieurs fois il y a quelques années parce que je ne savais pas où j'avais foutu cet album de Pink pour ne le retrouver que maintenant.
A côté de ça, il y avait aussi les compils qui elles n'avaient pas besoin d'être légendées tellement au final je me souviens très bien encore à quelles périodes elles correspondent toutes. Ça m'a fait plaisir d'écouter à nouveau certains morceaux que j'avais totalement oubliés. Par contre aussi bizarre que ça puisse paraitre, j'ai balancé avec grande joie tous les Rammstein sauf le best of, pas la peine de s'embarrasser inutilement étant donné qu'ils font toujours la même chose.
Le tri est terminé, il ne reste plus qu'une vingtaine de CD, rangés dans les tiroirs à CD, l'étagère est vide, tout ça m'aura appris deux choses: la première que je ne légende toujours pas mes CD, la seconde que je n'en graverai plus jamais.

Partager sur Facebook